Youssouf Fofana fait son retour devant la justice

le , mis à jour le
0
Youssouf Fofana, chef du gang des barbares, arrêté le 23 février 2006 à Abidjan, en Côte d'Ivoire.
Youssouf Fofana, chef du gang des barbares, arrêté le 23 février 2006 à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

«  Vous venez de recevoir l'annonce du déclenchement de la mort qui prendra effet dans 24 heures. Vous et les vôtres êtes devenus un objectif prioritaire pour notre organisation. » En ce mois d'avril 2004, André, le directeur juridique de Lagardère Active, reçoit de bien étranges menaces de mort. André ne le sait pas encore, mais ils sont des dizaines, des grands patrons et des hauts dirigeants de multinationales et de grandes entreprises françaises, à recevoir comme lui des courriers inquiétants.

Depuis le début des années 2000, les services de police enquêtent pour savoir qui se cache derrière ces menaces réitérées. Le 20 mai 2002, Georges, ancien cadre de Philips, découvre une grenade incendiaire sur le perron de son appartement. Trois mois plus tard, en juillet, c'est au tour des patrons de Rolex et de Whirlpool de découvrir un explosif à l'entrée de leurs logements, avant que le PDG de Reebok ne trouve en septembre une grenade dans le jardin? de ses voisins.

Des lettres signées du « chef de la bande armée des Frères musulmans »

Le mode opératoire est toujours le même, ou presque. Les chefs d'entreprise reçoivent un courrier de menace, les sommant de verser des sommes astronomiques ? plusieurs centaines de milliers d'euros ou de dollars ? et leur demandant d'apporter l'argent à des points de rendez-vous fixés à l'avance, cités de la région...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant