Youssef Sy : "Pogba a eu mes tee-shirts par son coiffeur..."

le
0
Youssef Sy : "Pogba a eu mes tee-shirts par son coiffeur..."
Youssef Sy : "Pogba a eu mes tee-shirts par son coiffeur..."

Installé au Japon depuis 5 ans désormais, Youssef Sy est en train de se faire un nom au sein des sportifs français, grâce à des tee-shirts, notamment un pour Paul Pogba.

La dernière fois que Paul Pogba s'est retrouvé en Allemagne, pour un match à élimination directe, c'était pour la dernière finale de C1 contre le Barça. Et tu es passé à deux doigts d'un très gros coup, grâce à un tee-shirt… Oui, peu de temps avant la finale contre le Barça, j'ai réussi à lui offrir, via son coiffeur, un tee-shirt que j'avais designé. En fait, son coiffeur, c'est un bon pote à un très bon pote à moi. Il va à Turin une fois par mois parce que Paul se fait en gros une nouvelle coupe de cheveux par mois. J'ai donc passé mes tee-shirts au coiffeur. Le jour d'après, Pogba dit à son coiffeur en disant qu'il aimerait avoir 17 tee-shirts pour lui, sa famille et ses potes, pour la finale de C1. J'ai réussi à lui faire faire à Paris dans les temps. Et du coup, toute sa famille et ses amis se sont retrouvés en tribunes à Berlin, contre le Barça, avec mon tee-shirt "La Pioche". Si la Juve avait gagné, ça aurait été un énorme coup mais bon. Imagine-les tous avec ce tee-shirt alors que Paul leur apporte la coupe aux grandes oreilles… Mais bon, c'est le jeu aussi hein, faut avoir de la chance parfois.

C'est un regret ? Honnêtement, non, pas du tout. C'est comme ça. De toute façon, il y aurait eu un problème de droits et d'images parce que Pogba était en embrouille avec son ancien agent sur ces histoires là justement. C'était un peu chaud parce que finalement, c'était un des seuls top joueurs qui ne pouvaient pas être sponsorisé par Nike, Adidas, Puma, ce que tu veux. Donc Pogba n'a pas pu porter "publiquement" mon tee-shirt. En revanche, il a dit à mon pote que dès que c'était réglé, il le porterait.

« Je m'y suis définitivement installé en 2011. Je m'en souviens très bien, c'était un… février, deux semaines avant le grand tremblement de terre de mars 2011. »Youssef Sy
Tes tee-shirts sont tous identifiables, avec un "personnage signature", avec une forme particulière, qui se décline ensuite en avatars des sportifs que tu cibles. Comment est née cette idée dans ta tête ? En fait, je bossais pour Havas depuis 4 ans et j'en…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant