Youness a peu profité de « sa petite folie »

le , mis à jour à 06:04
0
Youness a peu profité de « sa petite folie »
Youness a peu profité de « sa petite folie »

Il s'était offert un beau 4 x 4, un Range Rover Evoque. « Une petite folie à plus de 30 000 EUR », confesse Youness. Une folie dont il n'aura pas profité longtemps : elle a été volée en moins de six mois. Aujourd'hui, l'ingénieur installé à Montrouge (Hauts-de-Seine) roule dans une classique citadine Opel. En fait, il avait proposé son véhicule à la location sur un site spécialisé (OuiCar) comme un moyen de rentabiliser son achat, mais l'homme qui l'avait emprunté ne l'a tout simplement... jamais rapporté. Ce type d'abus de confiance est la troisième technique de vols de voiture (9 %), selon la société Traqueur.

Comme Youness était occupé le jour de la remise des clés, il a délégué la mission à son frère. Celui-ci a bien vérifié la carte d'identité, le permis, la carte bancaire, comme le conseille le site. Tout paraissait en règle. Mais l'emprunteur ne s'est pas rendu à Montrouge pour rapporter le Range Rover. Et quand Youness essaie de le joindre par téléphone, il découvre que « Nom, papiers, compte en banque, tout était faux ! » En fouillant sur Internet, Youness retrouve la trace de l'homme qui figurait sur le contrat et il l'« engueule copieusement au téléphone ».

Un bras de fer juridique avec la société d'assurances

Mais il y a erreur : son interlocuteur est lui aussi une victime. « Ses papiers lui ont été volés dans un vestiaire de foot, poursuit Youness. Les enquêteurs m'ont appris qu'une vingtaine de personnes se sont ainsi fait usurper leur identité. Il s'agit d'un vrai réseau. »

Dépité, le trentenaire se rassure en se disant que l'assurance tous risques de OuiCar va rembourser sa voiture. Mais pas du tout, parce que la compagnie ne couvre pas l'escroquerie. Youness, comme le site OuiCar, d'ailleurs, est aujourd'hui embarqué dans un bras de fer juridique contre la société d'assurances.

Le plus rageant a été de suivre l'équipée sauvage de ses voleurs : quatre PV pour excès de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant