Youboox, Oyster, 24symbols, Bookboard : quand l'édition se met à l'heure du streaming

le
0
Photosani/shutterstock.com
Photosani/shutterstock.com

(Relaxnews) - Après Deezer et Spotify pour la musique, le streaming commence à gagner du terrain dans le secteur des livres. Le modèle économique, encore assez peu connu des lecteurs, se développe dans le monde entier et dans tous les genres littéraires. Qui sont ces "Spotify" du livre numérique ?  

Des centaines de livres numériques à emporter gratuitement dans ses valises et à lire sur iPad ou Web : le concept fait rêver. Le modèle économique commence à prendre forme peu à peu dans de nombreux pays. 24symbols, site espagnol lancé en 2011, a été l'un des premiers sites à proposer ce genre de formule, très proche du modèle Spotify pour la musique, avec plusieurs modes de fonctionnement : une formule gratuite avec publicité pour payer le service, et un abonnement payant à moins de 10 euros par mois sans publicité.

Les "Spotify" du livre 

Le modèle est décliné dans de nombreux pays avec des sites comme Oyster aux Etats-Unis, Skoobe en Allemagne, Youboox en France. La liste serait longue. D'autant que les services se différencient désormais par genres littéraires. Côté américain, la célèbre maison d'édition spécialisée dans les bandes dessinées Marvel permet d'accéder à des milliers de comics pour 9,99$ par mois avec son service Unlimited tandis que BookBoard s'est spécialisé dans les livres pour enfants avec des abonnements très attrayants à partir de 4,99$ par mois. De son côté, NextIssue s'est positionné dans le secteur des magazines.

Une offre qui s'étoffe

En France, l'offre commence à s'étoffer avec YouBoox et Publie.net. Le premier, lancé officiellement en octobre 2012 par Hélène Mérillon, Fabien Sauleman et Vincent Daubry, revendique à ce jour plus de 200.000 utilisateurs et 50.000 titres disponibles. La bande dessinée s'y met aussi : le site Izneo présente aux lecteurs un abonnement mensuel sans engagement à 9,90 euros. Il permet de découvrir 15 albums tous les mois au choix parmi des milliers de bandes dessinées, à lire sur ordinateur ou sur tablette numérique.

Un secteur encore peu rentable

Ces sites en streaming, proposé en version gratuite et illimitée avec publicité et en formule sur abonnement sans publicité, reverse une partie des revenus générés aux ayants droits proportionnellement aux pages lues des ouvrages consultés. Et c'est justement là que le bât blesse : les revenus sont encore extrêmement limités pour les éditeurs et les auteurs.

Les maisons d'édition restent donc pour certaines encore réservées voire réticentes face à cette nouvelle offre. Outre l'incertitude économique du modèle, le cadre juridique reste encore peu défini. Le numérique et les nouveaux modèles économiques qui en découlent devraient être, une fois encore, cette année au coeur des sujets brûlants du prochain Salon du livre de Paris qui ouvrira ses portes le 21 mars prochain. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant