Yoplait accélère la cadence à l'international

le
0
L'entreprise, filiale de General Mills depuis deux ans, prévoit une croissance de 10% en 2013 et en 2014.

La petite fleur veut essaimer à l'international. Deux ans après sa prise de contrôle par l'américain General Mills (Häagen-Dazs, Cheerios, Géant Vert, Old El Paso...), Yoplait se sent pousser des ailes hors de France. «Jusqu'à l'acquisition, Yoplait devait survivre et regagner des couleurs, confie au Figaro son président Olivier Faujour, qui a pris les rênes l'an passé. Aujourd'hui, nous voulons exporter la "petite fleur" à plus grande échelle. Nous avons une stratégie d'expansion, rendue possible par le soutien financier et le savoir-faire de General Mills.» En Europe, les investissements industriels de Yoplait ont ainsi augmenté cette année de 20 % par rapport à 2012. Même si la France reste le premier marché de l'entreprise, celle-ci réalise désormais la plus grande part de son activité (5 milliards d'euros dans le monde en grand...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant