Yohan Blake pourrait payer très cher sa montre suisse

le
0
Le sprinteur jamaïcain risque la disqualification pour avoir porté une montre Richard Mille alors qu'il aurait dû privilégier Omega, le sponsor officiel des JO, selon le règlement des Jeux. Le CIO dit étudier son cas.

C'est une montre qui pourrait lui coûter cher. Lors du 100 mètres disputé le 5 août dernier, le sprinteur Yohan Blake a choisi de porter à son poignet une montre de luxe Tourbillon, créée par l'horloger suisse Richard Mille. Un bijou fait sur-mesure, aux couleurs de la Jamaïque, estimé à 500.000 dollars. Problème: Yohan Blake aurait dû porter une montre du partenaire officiel des Jeux, Omega, conformément au règlement.

Certes, le sprinteur a été nommé ambassadeur de l'horloger suisse pour 2013. Mais les règles en terme de publicité pendant les JO sont claires: «Sauf autorisation de la commission exécutive du CIO, aucun concurrent, entraîneur, instructeur ou officiel qui participe aux Jeux olympiques ne doit permettre que sa personne, son nom, son image ou ses performances sportives soient exploités à des fins publicitaires pendant les Jeux olympiques», précisent les textes.

Amende en vue

Les conséquences pour le Jamaïcain pourraient être sportives et financiü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant