Yoda : « La vraie guerre des Etoiles, c'est le Clasico ».

le
0
Yoda : « La vraie guerre des Etoiles, c'est le Clasico ».
Yoda : « La vraie guerre des Etoiles, c'est le Clasico ».

Auteur hier soir d'un doublé dans le temps additionnel, Karim Yoda a offert la victoire à Getafe sur la pelouse de la Real Sociedad (1-2). Avec un blase pas tout à fait comme les autres, le Français au parcours tortueux espère enfin avoir trouvé le bon côté de la force. Entretien en lévitation.

La force était avec toi hier soir ?
Oui, elle était bien avec moi. J'ai eu pas mal de chance : marquer deux buts, en plus dans le temps additionnel, ça ne m'arrive pas tous les jours. C'est même la première fois de ma carrière. C'est une forme de renaissance pour moi, après mes aventures en Suisse et en Roumanie. Je découvre un nouveau championnat, un nouveau style de vie. C'est un régal.
Tu apprécies le style de vie à l'espagnol ?
Oh oui. Ils vivent la nuit, comme des chats. Et ils adorent le football. Par rapport à la Suisse et à la Roumanie, le changement est grand, hein. Ici, ils ne parlent que de football, ils pensent football, ils mangent football.
L'Espagne t'a découvert lors de ta présentation à Getafe avec un tee-shirt à l'effigie de Yoda. Un bon coup de com ?
Je me doutais que ça allait faire parler. Un mec qui s'appelle Yoda avec un tee-shirt de Yoda, c'est assez atypique. On va pas se mentir, je l'ai fait exprès. Mais c'est le seul tee-shirt que j'ai dans ma penderie avec le petit homme vert. Un peu d'humour n'a jamais tué personne. Mais pour ne pas passer pour un clown, il faut répondre sur le terrain.
Quand tu étais petit, ça ne t'a pas trop joué de tour ?
Pendant mon enfance, c'était vraiment pesant. Quand on est petit, on ne sait pas doser. Tous les jours on me répétait la même chose. Au bout d'un moment, c'était devenu lourd : « Maître Yoda, Maître Yoda », j'en avais marre. Certains me parlaient à l'envers, comme dans Star Wars...
Heureusement, ton nom de famille n'est pas Vador...
(Rires). C'est vrai, ça aurait pu être pire finalement ! Merci de me faire relativiser (Rires, encore).
Justement, tu as vu tous les épisodes de la trilogie ?
Je me suis arrêté au premier, la Menace Fantôme. Je ne suis même pas allé voir les autres. C'est pas franchement ma tasse de thé les films comme ça. Même si j'aime bien la science-fiction, je n'ai pas trop accroché avec l'histoire.
Du coup, tu n'as pas postulé pour les prochains Star Wars ?












...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant