YINPARTNERS : communiqué de presse

le
0

Communiqué

Paris, le 20 février 2009

Le Conseil d’Administration de YINPARTNERS qui s’est réuni le 21 janvier 2009 sur convocation de son président, Eric Lavollé, annonce aujourd’hui qu’il a pris acte des difficultés économiques rencontrées par le Groupe et en a informé les instances représentatives du personnel.

Pour rappel, le Groupe YINPARTNERS avait envisagé au moment de son introduction en Bourse en mai 2007 une marge brute de 15,1 millions d’euros pour un résultat d’exploitation de 3,4 millions d’euros et un résultat net de 2,3 million d’euros pour l’exercice 2008. Ces prévisions avaient été confirmées lors de l’annonce des résultats annuels 2007 (25/03/08), puis très fortement revues à la baisse lors de la publication des résultats semestriels 2008 (31/10/08).

Ces difficultés découlent de la dégradation très importante de l’environnement économique en général et du secteur de la communication en particulier. En effet, YINPARTNERS a subi les effets néfastes d’une baisse soudaine de son chiffre d’affaires liée à l’annulation de grosses commandes par rapport à un niveau élevé de ses charges de structure suite à ses dernières acquisitions.

Dès le mois d’avril 2008, le Groupe avait d’ores et déjà anticipé une certaine baisse de son activité et mis en place un premier plan d’économie afin de préserver sa structure financière, passant par la suppression de 14 postes (7 départs volontaires non remplacés et 7 licenciements). Cette première mesure a généré une économie de 700 000 euros sur l’exercice 2008.

A la suite des mauvais résultats du premier semestre 2008, le Groupe avait décidé et lancé le déploiement dès août/septembre d’un second plan d’économies important, avec le licenciement de 21 salariés et la réduction de frais généraux représentant une économie de 500 000 euros sur l’exercice 2008.

L’impact total en année pleine de ces deux mesures de restructuration s’élève à environ 2,5 millions d’euros d’économies sur l’exercice 2009.

Néanmoins, le durcissement de la crise au quatrième trimestre 2008 (sachant qu’historiquement celui-ci représente 45 % de l’activité annuelle du Groupe) a été encore plus violent et rapide qu’attendu dans le secteur de la communication.

C’est pourquoi, sous réserve de l’arrêté définitif des comptes consolidés, le Groupe YINPARTNERS estime que sa marge brute[1] devrait baisser de 18% par rapport à 2007, pour atteindre 9 millions d’euros au 31 décembre 2008 et le résultat d’exploitation serait en perte d’environ 1,6 millions d’euros, concentré sur deux filiales parisiennes YIN SAS et FISHER STREET (sans ces deux filiales le résultat d’exploitation serait positif). Après restructuration, le résultat net serait donc négatif.

En conséquence, et uniquement pour ces deux filiales, Eric Lavollé, a décidé de saisir le Tribunal de Commerce de Paris pour faire état de leurs difficultés économiques en vue de l’ouverture d’une procédure collective.

Le Tribunal de Commerce de Paris, après analyse de la situation économique de ces deux filiales, a décidé le 5 février 2009, de placer YIN SAS et FISHER STREET, en liquidation judiciaire.

De plus, YINPARTNERS a demandé auprès des administrations compétentes une suspension de l’exigibilité de la dette fiscale et sociale, ce moratoire permettant de reconstituer ses flux de trésorerie.

De même, Natixis Horizon PME renonce à mettre en œuvre l’exigibilité anticipée, stipulée dans le contrat d’émission obligataire souscrit en date du 4 juin 2008, et maintient donc la poursuite en l’état du contrat emprunt obligataire avec YINPARTNERS jusqu’à son terme en 2016.

De par la structuration économique et juridique autonome de chaque activité, les huit autres filiales du Groupe ne sont pas impliquées par ces procédures judiciaires et se poursuivent de manière autonome et pérenne.

Ainsi, la pérennité de l’activité et les intérêts des salariés, des clients et des actionnaires du Groupe ne seront pas affectés.

Dans un environnement économique incertain et difficile, le Groupe anticipe la poursuite de la crise. Les expertises marketing et communication de ses 90 collaborateurs répartis sur 3 sites (Paris, Lyon et Sophia Antipolis) permettent d’accompagner et de servir ses clients en leur proposant les réponses les plus efficaces et les plus économes dans cette période de crise inédite : la communication interactive et multi-canal à 360° des marques vers leurs consommateurs.

La reprise de la cotation interviendra le 24 février 2009 à 9h.

Prochain communiqué : résultats annuels 2008

jeudi 30 avril 2009

A propos de YinPartners (www.yinpartners.com)

Créée en 2001 par Eric Lavollé, YinPartners est la première agence indépendante de communication intégrée, couvrant l’ensemble des expertises du conseil en marketing : web audiovisuel, publicité, marketing opérationnel, design, événementiel-street marketing, édition corporate et financière, communication santé , études marketing, formation, objets publicitaire ..…

Avec des équipes capables de mettre en œuvre une offre couvrant toutes les phases d’une démarche marketing, YinPartners a été élue Agence de communication opérationnelle de l’Année 2006. Son business model original repose sur une parfaite combinaison d’expertises dans la conception de la communication, et la maîtrise des canaux pour toucher efficacement les cibles de ses clients. YinPartners compte de nombreux clients prestigieux parmi lesquels : RATP, Heineken, , SNCF, 3M, Kodak, L’Oréal, collective des fruits et légumes, ST Dupont, Laboratoires Roche, Abbott, Yves Rocher, Europ Assistance, RenaultTrucks, Michelin, Gedimat, Lilly, BMS, Alcatel Lucent, LVMH, Peugeot-Citröen et nombreuses villes, Conseil Généraux, Régions…

YinPartners est coté sur Alternext Paris, marché du Groupe NYSE-Euronext

Code ISIN : FR0010461384 – Mnémo : ALYIN

Contacts

YinPartners

Marc de Wismes

Directeur de la communication

Tél. : +33 (0)1 45 61 62 62

marc.dewismes@yinpartners.com

NewCap.

Communication financière

Emmanuel Huynh / Estelle Guichard

Tél. : +33 (0)1 44 71 94 94

yinpartners@newcap.fr

ARKEON Finance

Listing Sponsor, Membre du Marché en charge du placement

Stéphane Deramaux

Tél.: 01 53 70 50 38

stephanederamaux@arkeonfinance.fr


[1]La marge brute (CA - Coût des achats commerciaux) permet de mesurer réellement la capacité des agences de communication à générer des revenus. En effet, certains budgets peuvent parfois intégrer un montant d’achat d’espaces publicitaires, achat que les agences sont obligées de sous-traiter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant