Yingluck Shinawatra: «Je ne suis pas une marionnette»

le
0
INTERWIEW - Yingluck Shinawatra, la première femme chef du gouvernement thailandais, sera à Paris en visite officielle du 19 au 21 juillet.

Au pouvoir depuis juillet 2011, Yingluck Shinawatra, femme d'affaires nouvelle en politique, doit encore affirmer son autorité et se démarquer de la figure tutélaire de son frère ainé Thaksin Shinawatra, premier ministre renversé par un coup d'État militaire en 2006. Il vit en exil à Dubaï après une condamnation pour corruption.

LE FIGARO. - Pour votre première visite officielle en Europe, vous vous rendez en France du 19 au 21 juillet: quel est l'objet de ce voyage?

La France est un partenaire important de la Thaïlande. Nous allons discuter des échanges commerciaux bilatéraux. Et puis, je suis comme tous les Thaïlandais, j'aime me rendre à Paris.

Votre mandat a débuté dans des conditions difficiles, votre gestion des graves inondations qui ont frappé Bangkok, la capitale et le pays a été critiquée...

Je savais que la vie politique n'était pas tendre, mais je ne m'attendais pas à une catastrophe naturelle majeure dès le premier jour de mon entrée en fonc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant