Yémen : violences après le retour de Saleh

le
0
Washington et Paris pressent le président yéménite de céder «sans délai» ses pouvoirs alors que les combats s'intensifient à Sanaa où des dizaines de personnes ont été tuées depuis le retour surprise du chef de l'État.

 

Des opposants à Saleh manifestent samedi à Sanaa, quelques heures après l'offensive visant la première division blindée.
Des opposants à Saleh manifestent samedi à Sanaa, quelques heures après l'offensive visant la première division blindée. Crédits photo : Hani Mohammed/AP

 

Au lendemain du retour du président yéménite Ali Abdullah ­Saleh, qui avait pourtant appelé à une trève, les violences s'intensifient au Yémen. 40 personnes au moins sont mortes samedi dans des combats à Sanaa, la capitale. Une des attaques la plus sanglante, avec 11 morts et 112 blessés, a eu lieu aux abords de la place du Changement, épicentre de la contestation. Samedi en début d'après-midi, la Garde républicaine, commandée par le fils de Saleh, a bombardé la zone d'une soixantaine d'obus. Dans son colimateur, un camp de la première division blindée du général Ali Mohsen al-Ahmar, rallié aux manifestants, situé près de la place sur laquelle étaient rassemblés des milliers de protestataires. Depuis la reprise des affrontements le 18 septembre, 173 personnes ont péri.

Après plus de trois mo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant