Yémen-Une vingtaine de tués par les bombardements saoudiens

le , mis à jour à 11:55
0

SANAA, 4 juin (Reuters) - Les frappes aériennes de la coalition arabe sunnite emmenée par l'Arabie saoudite ont a nouveau frappé le Yémen jeudi, au lendemain de la mort de 19 civils tués dans le nord du pays par des bombardements aériens et par l'artillerie saoudienne. Selon un bilan publié mercredi soir par l'agence de presse yéménite Saba, contrôlée par le mouvement chiite houthi, les frappes aériennes ont fait 13 morts tandis qu'un obus lancé par un char a tué six personnes qui se trouvaient dans une voiture dans un secteur situé près de la frontière avec l'Arabie saoudite. Dans la nuit de mercredi à jeudi, un journaliste de Reuters a compté une dizaine de frappes aériennes contre des magasins d'armes autour du palais présidentiel dans la capitale Sanaa, qui ont déclenché des explosions secondaires. Selon des habitants, les bombardements saoudiens ont touché le principal point de passage frontalier vers l'Arabie saoudite, situé dans la province de Haradh et ont démoli le centre douanier du côté yéménite du poste. Des frappes aériennes ont également touché une base navale et le bureau du commandement naval du Yémen de la ville portuaire de Hodaïda, sur la mer Rouge. Malgré la poursuite des combats, les Nations Unies prévoient d'organiser des pourparlers de paix entre les parties en conflit le 14 juin à Genève. La date a été acceptée par le gouvernement en exil du président Abd Rabbou Mansour Adi, mais pas encore par les Houthis, ont déclaré mercredi des diplomates. ID:nL5N0YQ02V Les Houthis souhaitent un cessez-le-feu comme préalable à des discussions de paix. (Mohammed Ghobari; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant