Yémen : Saleh refuse de signer l'accord de sortie de crise

le
0
Les partisans du président yéménite ont encerclé quelques heures l'ambassade des Emirats arabes unis, tandis que l'opposition a organisé une manifestation monstre. Les monarchies du Golfe ont suspendu leur médiation.

La tension est montée d'un cran, dimanche, au Yémen, après le refus du président Ali Abdallah Saleh de signer l'accord de transition qui prévoyait son départ du pouvoir. Des militaires et des hommes armés, qui lui sont favorables, ont bloqué et installé dans la soirée des barrages policiers dans les principales rues de la capitale yémenite, Sanaa. Les pro-régime ont même encerclé quelques heures plusieurs ambassades dont celles des Emirats Arabes Unis où étaient réunis des ambassadeurs occidentaux et un médiateur du Golfe dépêchés pour tenter de dénouer la crise.Un manifestant a été tué et un autre blessé sur la route de l'aéroport par des tirs des pro-Saleh. La démonstration de force fait craindre le pire aux habitants de Sanaa alors qu'un million et demi de partisans de l'opposition ont manifesté puis organisé un sit-in sur la place centrale du «Changement».

Pour la troisième fois depuis le début de l'année, Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 33 a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant