Yemen : réunion en urgence à l'ONU

le
0
Yemen : réunion en urgence à l'ONU
Yemen : réunion en urgence à l'ONU

Le Yemen s'enfonce encore dans la violence. Deux jours après l'attentat contre une mosquée de la capitale, Sanaa, qui a fait 142 morts et 351 blessés, et revendiqué par le groupe de l'Etat islamique, le conseil de sécurité de l'Organisation des nations unies (Onu) se réunit ce dimanche.

Ce pays de la péninsule arabique connaît une grave crise politique, son territoire est morcelé et des violences impliquent plusieurs groupes armés, dont les chiites Houthis (soupçonnés d'être soutenus par l'Iran) et le réseau sunnite Al-Qaïda. La capitale est contrôlée par les Houthis depuis septembre 2014. Une faible majorité de la population est sunnite.

Réunion de l'Onu. Le Conseil de sécurité de l'Onu se réunit ce dimanche après-midi à la demande du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi. Dans une lettre adressée vendredi à la présidence française du Conseil, il dénonce «les actes criminels des miliciens Houthis et de leurs alliés, qui menacent non seulement la paix au Yémen, mais la paix et la sécurité régionale et internationale». Il réclame au Conseil «son intervention urgente de toutes les manières possibles pour mettre fin à cette agression». Vendredi, le Conseil a publié une déclaration dans laquelle il réaffirme la légitimité du président Hadi, soutenu par les pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite sunnite.

Le président s'en prend à l'Iran. Dans une lettre adressée aux familles des victimes de l'attentat de vendredi, le président du Yemen affirme que «l'extrémisme chiite, représenté par les Houthis, et l'extrémisme sunnite, représenté par Al-Qaïda, sont les deux faces d'une même pièce qui ne souhaitent ni le bien ni la stabilité du Yémen». A la télévision, pour sa première prise de parole depuis sa fuite de la capitale, Abd Rabbo Mansour Hadi a déclaré samedi que «l'école du (chiisme) duodécimain suivie en Iran ne sera pas acceptée par les Yéménites».

Le personnel américain ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant