Yémen-Moukalla et son terminal pétrolier repris à Al Qaïda

le , mis à jour à 13:51
0
 (Actualisé avec prise du terminal pétrolier, contexte) 
    DUBAI, 25 avril (Reuters) - Les forces yéménites et la 
coalition sous commandement saoudien se sont emparées lundi de 
Moukalla, fief d'Al Qaïda dans le sud du pays, et de son 
terminal pétrolier, qui est le plus important du pays, a-t-on 
appris de sources proches des services de sécurité. 
    L'offensive, qui aurait fait 800 morts dans les rangs des 
djihadistes, constitue un revirement stratégique majeur pour la 
coalition, dont la priorité était jusqu'ici la lutte contre les 
rebelles chiites houthis soutenus par l'Iran qui tiennent la 
capitale. Les deux parties observent un cessez-le-feu depuis le 
10 avril.  
    En 48 heures, la coalition et les forces fidèles au 
président Abd Rabbou Mansour Hadi ont donc privé Al Qaïda dans 
la péninsule arabique (AQPA) du lucratif potentat créé il y a un 
an à Moukalla. Environ 80% de la modeste production pétrolière 
nationale transitait par le terminal d'Ach Chihr, à l'arrêt 
depuis le début de la guerre. Les djihadistes ont tenté en vain 
l'an dernier d'exporter les deux millions de barils qui y sont 
stockés, mais tiraient deux millions de dollars par jour des 
activités portuaires.  
    Dans un communiqué diffusé par l'agence de presse saoudienne 
Spa, la coalition formée essentiellement de pays arabes du Golfe 
fait état de 800 morts dans les rangs d'AQPA, mais des témoins 
jugent ce bilan surestimé et assurent que les combattants ont 
quitté la ville sans tenter de résister, après des négociations 
avec des dignitaires locaux. 
    "C'est très exagéré. Il n'y a eu que très peu de combats", a 
assuré un habitant joint par téléphone. 
         
 
 (Ahmed Tolba; Pierre Sérisier et Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant