Yémen-Mort d'un général des forces loyales au président Hadi

le
0
    DUBAI, 8 octobre (Reuters) - Un général des forces loyales 
au président yéménite en exil Abd-Rabbou Mansour Hadi a été tué 
dans des combats avec les groupes houthis soutenues par l'Iran à 
l'est de la capitale Sanaa, apprend-on auprès des deux parties 
au conflit. 
    Le général Abdel-Rab al Chadadi, commandant de la Troisième 
région militaire du Yémen basée à Marib à l'est de Sanaa, est le 
membre de grade le plus élevé des forces pro-Hadi à être tué 
depuis le début de la guerre civile au Yémen il y a 19 mois. 
    Selon une dépêche diffusée vendredi soir par l'agence de 
presse Saba, tenue par les Houthis, le général Chadadi a été 
visé par des tirs d'artillerie après localisation de sa 
position. 
    Samedi, la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya, a 
cité une déclaration du gouvernement Hadi selon laquelle le 
général Chadadi était mort à l'hôpital après avoir été 
grièvement blessé à Marib. 
    Une coalition d'Etats arabes sunnites mise en place par 
l'Arabie saoudite bombarde le Yémen depuis mars 2015 pour tenter 
de restaurer le pouvoir du président Hadi. Les Houthis, soutenus 
par l'Iran chiite, se sont emparés de la capitale Sanaa en 
septembre 2014. Le président Hadi vit en exil. 
    Des négociations de paix menées sous l'égide des Nations 
unies ont échoué fin août. 
    Le mois dernier, on a appris de source proche de la 
coalition saoudienne que le chef des forces spéciales houthies, 
le général Hassan Almalsi, avait été tué alors qu'il se trouvait 
à la tête d'un groupe de combattants houthis en mission 
d'infiltration dans la province de Nadjran, dans le sud du pays. 
  
 
 (Mohamed Ghobari; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant