Yemen : mobilisation tribale contre les frappes de drones

le
0
Selon la New America Foundation, au Yemen, 93 frappes ont provoqué la mort de 684 à 891 personnes, dont 64 à 66 civils.
Selon la New America Foundation, au Yemen, 93 frappes ont provoqué la mort de 684 à 891 personnes, dont 64 à 66 civils.

Une attaque de drones contre le convoi d'un mariage au Yémen a fait 17 morts, dont des membres présumés d'al-Qaida mais surtout des civils, relançant la polémique sur l'utilisation des drones dont les États-Unis sont les seuls à disposer dans la région. L'attaque a visé jeudi soir un convoi de plusieurs voitures près de la ville de Radaa dans la province d'Al-Bayda, dans le centre du Yémen, une région où le réseau créé par Oussama Ben Laden est bien implanté. Elle est intervenue une semaine après une attaque spectaculaire d'al-Qaida contre le ministère de la Défense à Sanaa, qui avait fait 56 morts. Le réseau avait affirmé que l'objectif de l'attaque était une salle de contrôle des drones visant régulièrement ses combattants au Yémen, ainsi que des experts américains.

Un projectile a touché de plein fouet une camionnette Toyota qui transportait au moins dix passagers, et un autre est tombé près du convoi, selon un responsable local de la sécurité qui a indiqué que l'attaque avait été menée par un drone. "Certains des tués sont des membres présumés d'al-Qaida, mais d'autres sont des civils qui n'ont aucun lien avec cette organisation", a déclaré à l'AFP ce responsable, qui a requis l'anonymat.

Parmi les tués figurent deux membres présumés d'al-Qaida, Saleh et Abdullah al-Tays, qui figuraient sur une liste de militants du réseau recherchés par le gouvernement, a indiqué ce responsable. Les victimes se rendaient au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant