Yémen-Les négociations vont reprendre sous l'égide de l'Onu

le
0

NATIONS UNIES, 9 février (Reuters) - Les négociations destinées à résoudre la crise au Yémen doivent reprendre ce lundi sous l'égide de l'émissaire des Nations unies pour ce pays, Jamal Benomar, a fait savoir l'Onu. Le Yémen traverse une période de fortes turbulences politiques depuis que le président Abd-Rabbou Mansour Hadi et son Premier ministre ont démissionné, en janvier, à la suite de la prise du palais présidentiel par le mouvement chiite houthi, qui contrôle la capitale Sanaa depuis le mois de septembre. Le Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui réunit l'Arabie saoudite, le sultanat d'Oman, le Koweït, Bahreïn, les Emirats arabes unis et le Qatar, a accusé samedi les rebelles chiites d'avoir commis un coup d'Etat au Yémen, et a parlé à cet égard d'"escalade dangereuse". Le mouvement houthi a dissous vendredi le parlement et annoncé son intention de former un nouveau gouvernement de transition. "Le secrétaire général (de l'Onu Ban Ki-moon) salue l'annonce de la convocation demain par le conseiller spécial sur le Yémen, M. Jamal Benomar, des négociations facilitées par les Nations unies au Yémen", a fait savoir le service de presse de l'Onu dimanche dans un communiqué. Ban Ki-moon "appelle l'ensemble des parties à négocier de bonne foi et dans un esprit de compromis". (Louis Charbonneau; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant