Yémen-Les Houthis annoncent la dissolution du parlement

le
0

(Actualisé avec réaction des pays arabes du Golfe) SANAA, 6 février (Reuters) - Le mouvement chiite houthi a annoncé vendredi la dissolution du parlement yéménite et la constitution d'une nouvelle assemblée provisoire. Cette nouvelle assemblée élira les cinq membres d'un conseil présidentiel de transition qui gérera les affaires du pays pendant une période maximale de deux ans, a annoncé un responsable à la télévision nationale. Ce dernier, qui s'exprimait du palais présidentiel, était entouré de plusieurs dirigeants politiques et des anciens ministres de la Défense et de l'Intérieur, signe que d'autres mouvements politiques soutiennent l'initiative. Les Houthis, qui se sont emparés de Sanaa, la capitale, en septembre dernier, avaient donné jusqu'à mercredi aux partis politiques pour s'entendre sur une sortie de crise, faute de quoi ils menaçaient d'imposer leur propre solution. Lors d'un entretien avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry en marge de la conférence sur la sécurité qui se déroule à Munich, les représentants des Etats membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont invité la communauté internationale à adopter une position plus ferme face à cette crise, a rapporté un membre du département d'Etat. Ils ont en outre exprimé leur inquiétude au sujet de l'influence iranienne au Yémen "mais personne n'a parlé d'entrer en contact avec les Iraniens", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il avait été question de nouvelles réunions du Conseil de sécurité. Le CCG réunit l'Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Emirats arabes unis et le Qatar. (Mohammed Ghobari, Rania El Gamal; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant