Yémen-Le leader houthi veut un transfert pacifique du pouvoir

le
0

SANAA, 27 janvier (Reuters) - Le leader du mouvement chiite houthi a dit mardi souhaiter un transfert pacifique du pouvoir au Yémen après la démission du président Abd-Rabbou Mansour Hadi et a appelé l'ensemble des formations politiques du pays à chercher ensemble une solution à la crise. Abdel-Malek al Houthi a mis en garde ceux qui laisseraient le Yémen s'enfoncer dans le chaos, sans les nommer, rappelant que des consultations politiques sont en cours sous l'égide des Nations unies. Le dirigeant houthi, dont le mouvement contrôle la capitale Sanaa et une grande partie du pays, a qualifié la démission d'Abd-Rabbou Mansour Hadi de "manoeuvre" après la chute du palais présidentiel aux mains des miliciens chiites la semaine dernière. "Nous souhaitons un transfert pacifique du pouvoir", a assuré Abdel-Malek al Houthi dans un discours retransmis par la chaîne télévisée de son mouvement, Al Masirah. Il a précisé que les décisions prises dans le cadre du dialogue national initié par la présidence en 2013 et l'accord de partage du pouvoir conclu après la prise de Sanaa par les houthis serviraient de base au futur accord qu'il appelle de ses voeux. "Que tout le monde se décide à coopérer au lieu de s'opposer, d'argumenter et de s'empoigner", a-t-il dit. (Yara Bayoumy, avec Sami Aboudi à Dubaï; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant