Yémen-Le drapeau d'Al Qaïda flotte sur le port d'Aden

le
0

ADEN, 23 août (Reuters) - Des membres d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) se sont emparés samedi soir d'un quartier de l'ouest d'Aden, rapportent des habitants. L'entrée des hommes d'Aqpa dans Aden, naguère l'un des ports les plus fréquentés au monde, serait si elle est confirmée l'un des plus éclatants succès de cette organisation. "Plusieurs dizaines d'activistes d'Al Qaïda patrouillaient en toute liberté, les armes à la main, dans certains secteurs de Taouahi. Au même moment, d'autres hissaient le drapeau noir d'Al Qaïda sur des bâtiments administratifs, dont la capitainerie du port", a déclaré un riverain, interrogé par Reuters. Un responsable portuaire a déclaré un peu plus tard que le drapeau flottait en fait au portail d'entrée du complexe. Avec l'appui aérien de la coalition formée par l'Arabie saoudite, les forces fidèles au gouvernement yéménite en exil à Ryad ont repris Aden le mois dernier aux miliciens chiites houthis soutenus par l'Iran, mais des membres d'Aqpa se sont alors mêlés aux miliciens progouvernementaux. Le vice-ministre yéménite de l'Intérieur, le général Ali Nasser Lakcha, a minimisé la menace posée à Aden. "Ce qui se passe là-bas est le fait d'un petit groupe d'individus hors-la-loi qui ne constituent pas un danger pour la ville d'Aden. Leur comportement montre qu'ils n'appartiennent pas à Al Qaïda et qu'ils servent des objectifs personnels et petits", a-t-il dit, sans donner davantage de précisions. A quelques centaines de kilomètres de là, dans une autre ville portuaire, Moukalla, des habitants et les autorités locales ont déclaré que quatre activistes d'Aqpa - deux Saoudiens, un Yéménite et un Afghan - avaient péri dans une frappe sans doute menée par un drone américain. Les forces des Emirats arabes unis (EAU) présentes à Aden ont par ailleurs libéré un Britannique retenu en otage par le mouvement islamiste, selon l'agence de presse émiratie Wam. L'ex-otage - un expatrié du secteur pétrolier enlevé en février 2014, dit-on de source proche de la police yéménite - a été conduit samedi soir à Abou Dhabi. Le Foreign Office a confirmé qu'il avait été "exfiltré par les forces des EAU lors d'une opération des services de renseignement militaires" et ajoute qu'il est sain et sauf. (Mohammad Mukhashaf; Jean-Philippe Lefief et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant