Yémen : l'opposition accepte le plan de sortie de crise

le
0
Conformément au plan des monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG), elle participera à un gouvernement de transition chargé de préparer une présidentielle sensée marquer le départ du président Saleh.

L'opposition yéménite a finalement accepté lundi le plan de sortie de crise présenté par les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG). Elle participera à un gouvernement de transition. Son porte-parole, Mohamed Qahtane, a annoncé la nouvelle, précisant avoir «obtenu des assurances des frères du Golfe et des amis américain et européens au sujet de nos objections sur certaines clauses du plan».

La coalition qui réclame le départ d'Ali Abdallah Saleh, avait salué samedi la médiation du CCG mais, en désaccord sur certains points, avait alors refusé de participer à un gouvernement d'union nationale. Pour sa part, le parti présidentiel, le Congrès populaire général (CPG), avait fait parvenir samedi son acceptation.

Ce plan élaboré par les pays du CCG, inquiets de la crise yéménite qui dure depuis fin janvier et a fait plus de 130 morts selon des sources médicales, prévoit un gouvernement dirigé par l'opposition. Une fois le plan accepté, Ali Abdall

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant