Yémen-L'embargo sur les armes mis aux voix mardi à l'Onu

le
0

NATIONS UNIES, 13 avril (Reuters) - Le Conseil de sécurité se prononcera mardi sur un projet de résolution prévoyant un embargo sur les armes à destination des rebelles chiites houthis qui tiennent la majeur partie du Yémen, a-t-on appris de sources diplomatiques. On ignore quelle sera la position de la Russie, dont les représentants au Conseil ont souhaité que cette mesure s'applique également aux partisans du président Abd-Rabbou Mansour Hadi engagés contre les miliciens houthis, ajoute-t-on de mêmes sources. Le texte, rédigé par la Jordanie et plusieurs pays du Golfe, propose en outre de sanctionner le chef de la milice chiite Abdoulmalik al Houthi, et Ahmed Saleh, ex-chef de la Garde républicaine et fils de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, par un gel de leurs avoirs à l'étranger et une interdiction de visas. L'ex-chef de l'Etat, dont les fidèles au sein de l'armée ont pris fait et cause pour les Houthis, a déjà été sanctionné en novembre par le Conseil de sécurité, tout comme Abd al Khaliq et Abdallah Yahya al Hakim, deux chefs de la milice que la coalition formée par l'Arabie saoudite bombarde depuis le 26 mars. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, s'est prononcé lundi pour la formation d'un nouveau gouvernement et a laissé entendre que Téhéran pourrait jouer un rôle dans la transition politique. ID:nL5N0XA1GE (Michelle Nichols, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant