Yémen : interrogations après la mort d'un Franco-Algérien

le
0
La police yéménite annonce avoir retrouvé le corps d'un homme présenté comme un journaliste franco-algérien, mort étranglé dans un hôtel de Sanaa. L'identité de cet homme reste, pour le moment, inconnue.

La police yéménite a annoncé lundi avoir retrouvé le corps d'un homme, mort étranglé avec des fils électriques dans l'hôtel Al-Maali, à Sanaa, la capitale du pays. Selon un employé de l'hôtel, l'homme se trouvait dans l'établissement, situé près du palais présidentiel dans une zone contrôlée par la garde républicaine, depuis cinq jours. Présenté par la police comme un journaliste franco-algérien, l'homme n'a toujours pas été identifié. Contacté par Le Figaro, le Quai d'Orsay n'a souhaité «ni confirmer ni infirmer» les premières indications faites sur cet homme, décédé il y a trois ou quatre jours, selon la police.

Toujours selon la même source, la victime, retrouvée attachée à son lit, portait sur elle une accréditation du ministère yéménite de l'Information en tant qu'envoyé spécial de France 24. La direction de la chaîne française a néanmoins rapidement assuré n'avoir en ce moment aucun journaliste en mission au Yémen.

Depuis plusieurs mo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant