Yémen : des victimes civiles dans un nouveau raid de la coalition

le
0

La confusion règne au lendemain de nouveaux bombardements de la coalition arabe au Yemen. Un chef tribal proche des rebelles chiites Houthis qui contrôlent la région indique ce mercredi que 33 rebelles figurent parmi les 41 personnes tuées dans ces raids aériens sur un marché de la province de Hajja, dans le nord du pays. Des sources médicales et tribales avaient fait état mardi de la mort de 41 personnes, toutes présentées comme des civils.

Selon le site Sabanews contrôlé par les rebelles, la coalition a effectué deux frappes contre un marché et un restaurant dans le secteur, faisant 65 morts, tous des civils, et 55 blessés. Mais un dignitaire tribal, qui a requis l'anonymat pour des raisons de sécurité, affirme de son côté que «33 combattants Houthis figurent parmi les 41 personnes tuées dans les raids, les autres étant des civils».

«Ces combattants ont fui à bord de trois véhicules touchés par trois raids aériens. L'aviation de la coalition, qui les pourchassait, a mené deux autres raids à leur arrivée au marché de la localité de Moustaba, tuant 41 personnes dont 33 rebelles et faisant des dizaines de blessés», a expliqué le dignitaire. Sa version a été confirmée par des habitants de la région.

«Confusion» sur le bilan, selon la Croix-Rouge

Un responsable d'un hôpital géré par l'organisation française Médecins sans frontières (MSF) avait indiqué mardi que l'établissement avait reçu 41 corps de personnes tuées par les raids. Mais ces affirmations ont été démenties mercredi par MSF. «Jusqu'à la nuit dernière, MSF a reçu à son hôpital dans la région 44 personnes blessées dans l'incident, dont deux sont décédées», a déclaré son représentant à Sanaa, Juan Prieto.

Un médecin, en poste dans cet hôpital, a confirmé que son établissement «n'avait pas reçu mardi de morts mais des blessés, dont certains ont été ensuite transférés à Hajja», chef-lieu de la province du même ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant