Yemen : combats sporadiques après l'accord sur un cessez-le-feu

le , mis à jour à 10:13
0
Yemen : combats sporadiques après l'accord sur un cessez-le-feu
Yemen : combats sporadiques après l'accord sur un cessez-le-feu

Un cessez-le-feu est entré en vigueur dimanche à minuit (22 heure dimanche, heure française) au Yémen, à l'initiative de l'ONU qui veut organiser des pourparlers de paix à partir du 18 avril. Cette trêve tient en dépit d'«attaques des rebelles» chiites pro-iraniens, a déclaré lundi  le général Mohamed Ali al-Makdashi, chef d'état-major des forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi. «La trêve ne s'est pas effondrée et nous espérons voir les rebelles (Houthis) mettre fin à leurs agressions et respecter le cessez-le-feu», a-t-il indiqué.

Le général al-Makdashi a affirmé que ses forces se contentaient pour le moment de «stopper toute tentative d'avance des Houthis». Selon lui, les rebelles ont «violé» la trêve sur plusieurs fronts, notamment à Taëz (sud-ouest), à Marib, à l'est de la capitale Sanaa, et dans la province de Jawf, plus au nord. Le général yéménite a ajouté qu'un missile, tiré par les rebelles depuis la région de Sanaa en direction de Marib, avait été intercepté peu après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu.

A Taëz, grande ville du sud-ouest du Yémen, la commission militaire dépendant des forces loyalistes a affirmé tôt lundi avoir recensé «douze violations de la trêve par les rebelles». Selon cette commission, un civil a été tué et plusieurs autres blessés par des tirs des Houthis contre des quartiers de la ville qu'ils assiègent en partie. «Notre riposte s'est limitée à l'autodéfense», a assuré cet organisme dans un communiqué.

Selon un communiqué publié par l'agence de presse Saba, les deux parties ont assuré avoir remis à l'ONU une lettre portant leur engagement «à cesser les opérations militaires terrestres, maritimes et aériennes» sur l'ensemble du Yémen. Elles ont, en outre, indiqué avoir communiqué à l'organisation internationale les noms de leurs représentants au sein de commissions locales chargées de consolider le cessez-le-feu.

Cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant