Yémen-Combats et raids aériens font 45 morts malgré la trêve

le
0

SANAA, 12 juillet (Reuters) - Des affrontements dans les environs d'Aden, dans le sud du Yémen, ont fait 35 morts dimanche, a fait savoir le gouvernement yéménite en exil. Une pause d'une semaine dans les combats devait normalement être observée à partir de samedi, de manière à permettre l'acheminement d'une aide humanitaire à la population, qui endure depuis plus de trois mois des frappes aériennes de la coalition sous conduite saoudienne et les combats de la guerre civile. Mais les combats n'ont pas faibli pour autant. Au moins dix personnes ont également été tuées dans des frappes aériennes au cours de la nuit puis dans la journée de dimanche en plusieurs points du Yémen, a-t-on déclaré de source médicale. Une coalition de pays arabes bombarde les positions du mouvement rebelle chiite des Houthis, proche de l'Iran, depuis le 26 mars, afin de tenter de rétablir au pouvoir le président Abd Rabbou Mansour Hadi, qui a fui à Ryad. Cité par le journal Chark al Aoussat, le général Ahmed al Assiri, porte-parole de la coalition, a déclaré qu'il n'y aurait aucune trêve car les Houthis ne se sont pas engagés à respecter un cessez-le-feu et qu'aucun observateur de l'Onu n'a été déployé sur le terrain pour constater d'éventuelles violations. Plus de 3.000 personnes ont été tuées au Yémen depuis le début des frappes aériennes le 26 mars. Le gouvernement du président Hadi exige cependant que les insurgés houthis abandonnent les villes qu'ils contrôlent et relâchent leurs prisonniers, conformément à la résolution 2216 adoptée en avril par le Conseil de sécurité de l'Onu. Les Houthis, qui contrôlent Sanaa depuis septembre et ont ensuite pris plusieurs villes, affirment mener une révolution contre un gouvernement corrompu et refusent de se retirer. (Mohammed Ghobari; Guy Kerivel et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant