-Yémen-Combats à la frontière saoudienne, Aden bombardée

le
0

(Actualisé avec combats à la frontière saoudienne, frappes sur l'aéroport de Sanaa) ADEN, 30 avril (Reuters) - Plusieurs dizaines de combattants houthis ont été tués jeudi lors d'affrontements avec l'armée saoudienne dans la région frontalière du nord du Yémen, a annoncé Ryad, tandis que des habitants d'Aden, la métropole du sud du pays, faisaient état de frappes aériennes et de tirs d'artillerie les plus violents depuis un mois. Trois soldats saoudiens ont été tués dans les combats, qui ont éclaté lorsque des miliciens houthis ont attaqué un poste-frontière dans la province de Najran avant d'être repoussés, a précisé le ministère saoudien de la Défense. Le ministère de l'Intérieur avait annoncé auparavant qu'un garde-frontière avait été tué par un obus lors d'une patrouille dans une autre zone. Ces décès portent à 14 le nombre de soldats saoudiens tués depuis cinq semaines. A Aden, les miliciens chiites soutenus par l'Iran et les loyalistes ont multiplié dans la nuit les tirs de mortier et de chars dans le quartier de Khor Maksar, proche de l'aéroport, principal enjeu de ces combats, tandis que les avions de la coalition formée par l'Arabie saoudite pilonnaient les positions des assaillants. A Sanaa, la capitale, de nouvelles frappes aériennes de la coalition emmenée par l'Arabie saoudite ont pris pour cible l'aéroport, pour empêcher l'atterrissage d'un appareil iranien, a annoncé un responsable de l'aéroport. Les dégâts causés aux installations ont interrompu l'acheminement de l'aide humanitaire, ont dit des responsables. Des dizaines de familles d'Aden dont les maisons ont été bombardées ou incendiées continuent de fuir la ville, bravant les tirs des tireurs embusqués houthis. "La situation est désastreuse, pas seulement dans les rues où les combats ont lieu, mais dans les maisons où les familles terrifiées sont souvent coincées", a rapporté un combattant nommé Ahmed al Aougari. "Des femmes et des enfants ont été brûlés chez eux, des civils ont été tués par balles ou par des tirs de chars dans les rues", a-t-il ajouté. Au moins six rebelles houthis et deux miliciens locaux ont trouvé la mort dans la nuit, selon des habitants. Venus du nord du pays, les miliciens houthis ont pris la capitale, Sanaa, en septembre avant de lancer une offensive vers le sud et l'est au nom d'une révolution contre des troupes sunnites et un régime qu'ils jugent corrompus. Leur avancée vers Aden a conduit le 25 mars l'Arabie saoudite à lancer une campagne d'attaques aériennes pour les repousser et soutenir les combattants locaux. (Mohammed Mukhashef à Aden, Mohammed Ghobari au Caire et Noah Browning à Dubai, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant