Yémen-Combats à Aden, Ryad forme des combattants au sol

le
0

* Combats au sol dans le sud du Yémen * Frappes aériennes de la coalition menée par l'Arabie saoudite * Ryad entraînerait des combattants tribaux sunnites * Ils sont ensuite redéployés pour lutter contre les Houthis-sces (Actualisé avec entraînement des tribus par l'Arabie saoudite, précisions) par Mohammed Mukhashaf et Amena Bakr ADEN, Yémen/DOHA, 29 avril (Reuters) - Les frappes aériennes menées par les avions de la coalition sous commandement saoudien ont ciblé cinq provinces du Yémen mercredi, alors que les combats faisaient rage à Aden, la grande ville portuaire du sud du pays. Parallèlement, signe de son implication croissante dans les combats au sol, l'Arabie saoudite serait, selon certaines sources, en train de former des hommes des tribus aux combats au sol contre les rebelles chiites houthis alliés à l'Iran. Les rebelles houthis, qui ont pris la capitale Sanaa en septembre dernier, ont fait 12 morts dans la nuit de mardi à mercredi à Aden, lors de leur avancée vers le centre de la ville, rapportent des habitants de la métropole. D'intenses combats se sont déroulés dans le quartier de Khor Maksar, dont les miliciens chiites ont pris plusieurs rues après avoir visé des bâtiments administratifs et des zones résidentielles, ce qui a provoqué la fuite de plusieurs dizaines de familles, précisent des riverains et les autorités locales. "Le monde, la coalition et les Nations unies doivent faire quelque chose pour sauver notre quartier, qui est vraiment devenu une zone sinistrée après ces bombardements aveugles", a déclaré un habitant. Plusieurs raids aériens de la coalition emmenée par l'Arabie saoudite ont visé des positions rebelles dans les faubourgs de la ville, rapportent d'autres habitants. A Taëz, ville située à 200 km au nord d'Aden où des combats se déroulent depuis plusieurs jours, des avions de la coalition arabe ont parachuté des armes aux adversaires des Houthis. Selon certaines sources contactées dans la région, l'Arabie saoudite a entrepris de former des combattants yéménites issus des tribus pour combattre les Houthis. Trois cent d'entre eux, formés de l'autre côté de la frontière, ont été redéployés cette semaine dans leur région d'origine, dans la région de Sirouah de la province de Marib (centre du Yémen) et ont gagné des batailles contre les Houthis, a indiqué un responsable yéménite. "On ne peut pas gagner la guerre contre les Houthis à partir de l'air. Il faut envoyer des troupes au sol. Actuellement, il y a un programme pour former les combattants tribaux à la frontière", dit-on de source militaire à Doha au Qatar. Malgré les bombardements aériens entamés en mars, les Houthis ont conservé leurs positions dominantes sur les différents fronts au Yémen. Aucun progrès visible n'a été réalisé vers les négociations de paix. Par ailleurs, le gouvernement yéménite en exil à Ryad du président Abd Rabbou Mansour Hadi, a indiqué qu'il allait demander son adhésion au Conseil de Coopération du Golfe (CCG), puissant groupement de monarchies arabes sunnites du Golfe arabo-persique, a indiqué un porte-parole joint par téléphone du Qatar. (Marc Angrand et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant