Yellen dit qu'elle se réjouira le jour où les taux monteront

le
0
 (Actualisé avec nouvelles citations, réaction, marchés) 
    par Jason Lange et Howard Schneider 
    WASHINGTON, 2 décembre (Reuters) - La présidente de la 
Réserve fédérale, Janet Yellen, a déclaré mercredi qu'elle se 
réjouirait le jour où la banque centrale décidera de relever ses 
taux directeurs, car cela témoignera de l'ampleur de la reprise 
de l'économie américaine. 
    Elle n'a toutefois pas précisé si elle s'attendait à ce que 
cette première hausse de taux soit décidée lors de la prochaine 
réunion de politique monétaire de la Fed, les 15 et 16 décembre. 
    Dans un discours prononcé devant l'Economic Club de 
Washington, elle a exprimé sa confiance dans l'évolution de 
l'économie américaine, expliquant que la croissance de l'emploi 
jusqu'en octobre suggérait que le marché du travail poursuivait 
son redressement sans toutefois être revenu à une situation de 
plein emploi.  
    Elle a aussi répété que l'impact défavorable de la situation 
internationale sur la croissance et sur l'inflation aux 
Etats-Unis devrait commencer à s'estomper l'an prochain. 
    Elle a noté en outre que les risques liés à l'international 
avaient déjà diminué depuis cet été, que les dépenses de 
consommation étaient "particulièrement solides" et que leurs 
perspectives restaient favorables.  
    "Quand le comité commencera à normaliser sa position en 
matière de politique (monétaire), ce sera un témoignage (...)  
du chemin parcouru par notre économie", a-t-elle dit en 
référence au Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). "En 
ce sens, c'est un jour où, je pense, nous nous réjouirons tous." 
    La majorité des investisseurs s'attendent à ce que la Fed 
relève le 16 décembre son objectif du taux des "fed funds", fixé 
depuis 2008 entre zéro et 0,25%, son plus bas niveau historique. 
    Après le discours de Janet Yellen, le dollar a gagné un peu 
de terrain, suggérant que les propos de la présidente de la Fed 
ont été interprétés comme confortant ce scénario.  
     
    UN CYCLE DE HAUSSE "TRÈS DIFFÉRENT" DES PRÉCÉDENTS 
    Le billet vert se traitait autour de 1,0610 pour un euro 
 EUR=  vers 19h30 GMT. Au même moment, Wall Street évoluait dans 
le rouge, l'indice Dow Jones  .DJI  perdant 0,69%. 
    "Yellen a aussi dressé un tableau plutôt favorable de 
l'économie, qui serait cohérent avec un relèvement des taux par 
la Fed lors de sa réunion de décembre", a commenté Vassili 
Serebriakov, responsable de la stratégie devises de BNP Paribas 
à New York. 
    Comme elle le répète régulièrement depuis plusieurs mois, 
Janet Yellen a expliqué que le moment précis du premier 
relèvement des taux n'était pas aussi important que le rythme 
auquel se feront les suivants, qui devra être progressif. 
    Attendre trop longtemps pour relever les taux pourrait 
handicaper l'économie, a-t-elle ajouté.  
    "Un resserrement abrupt risquerait de perturber les marchés 
financiers et peut-être même, involontairement, de précipiter 
l'économie dans la récession", a-t-elle averti.  
    Répondant à une question après son discours, elle a expliqué 
que la Fed évaluerait les données disponibles pour fixer le 
rythme du relèvement des taux et que les responsables de la 
banque centrale ne prévoyaient pas de s'engager dans une série 
de hausses mécaniques des taux.  
    "Il pourrait s'agir d'un cycle très différent des cycles 
passés", a-t-elle ajouté.  
    La Fed a par ailleurs publié mercredi son Livre beige, un 
rapport sur la situation économique des Etats-Unis, dans lequel 
elle évoque des signes d'augmentation des pressions à la hausse 
sur les salaires.  ID:nL8N13R4FU  
     
 
 (Jason Lange, Juliette Rouillon pour le service français, édité 
par wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant