Yasser Arafat, une mort à un million de dollars ?

le
1
Yasser Arafat le 29 octobre 2004 à l'aéroport d'Amman.
Yasser Arafat le 29 octobre 2004 à l'aéroport d'Amman.

Le dirigeant palestinien Yasser Arafat est-il mort des suites d'un empoisonnement au polonium le 11 novembre 2004 à l'hôpital Percy, en France ? Jeudi, au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne, les deux experts suisses auteurs du rapport médico-légal sur feu le président Yasser Arafat n'ont pas exactement répondu à la question. Patrice Mangin, directeur du Centre universitaire romand de médecine légale, et François Bochud, directeur de l'Institut de radiophysique, déclarent à la fois que l'on ne peut pas exclure que le polonium ait causé la mort du leader palestinien, mais que les analyses ne permettent pas de conclure de "manière catégorique" que le décès est dû à ce produit... Malgré tout, le professeur Patrice Mangin a laissé entendre que le décès "pourrait être la conséquence d'un empoisonnement au polonium 210". Neutralité suisse Une réponse de Normand ou plutôt de Suisse. L'expertise des chercheurs de Lausanne est reconnue mondialement. Dans le passé, ils ont été sollicités pour l'attentat de Lockerbie en 1988, comme pour la mort de la princesse Diana en 1997, les suicides suspects de prisonniers à Guantánamo en 2006, ou encore la mort du magistrat français Bernard Borrel à Djibouti. À leurs compétences s'ajoute la fameuse neutralité suisse. Citoyens d'un pays qui ne joue pas dans la cour des grands, les chercheurs du bord du lac Léman n'ont pas la réputation de faire entrer des considérations...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 7 nov 2013 à 18:23

    Hollandouille ferait bien d'investir dans un compteur Geiger !!!!