Yann M'Vila loca

le
0

Un nouvel an 2014 passé à La Réunion avec famille et amis, la semaine de vacances qui dérape, la maison de location saccagée et un propriétaire qui attend toujours d'être remboursé de quelques 15 000 euros de dommages : une énième affaire secoue ces jours-ci le nouveau joueur de Sunderland. La victime s'explique.

Ces derniers jours, la presse russe révélait que Yann M'Vila, qui vient de rejoindre Sunderland en Premier League, aurait laissé à Moscou un appartement démoli. Un coup de folie qui ne serait pas le premier dans la carrière de l'ancien Rennais. A l'occasion du Nouvel an 2014, lui et son entourage auraient pris un peu trop de bon temps dans une maison de location, quittée au bout d'une semaine dans un gros désordre et surtout avec des dégradations se chiffrant à au moins 15 000 euros. Une somme qui n'a toujours pas été réglée, plus d'un an et demi après les faits, malgré l'insistance du propriétaire des lieux, Frédéric Besnarous. Il explique pourquoi il envisage de porter plainte, sans accabler un Yann M'Vila qui n'avait pas besoin de cette nouvelle affaire pour ternir encore un peu plus son image

Comment Yann M'Vila s'est-il retrouvé à passer le Nouvel an 2014 dans votre villa de vacances de La Réunion ? J'ai été contacté en décembre 2013 par une certaine Laëtitia, responsable d'une conciergerie de luxe pour footballeurs basée à Paris. Elle cherchait un logement pour les vacances de Yann M'Vila et de son entourage, famille et amis. Une quinzaine de personnes au total. J'ai refusé une première fois, une seconde, une troisième Visiblement elle avait du mal à trouver, il n'y a pas beaucoup de propriétaires prêts à louer leur villa de luxe aux footballeurs Mais j'ai fini par être convaincu car il était question de la mère du joueur, de sa sœur, de son beau-frère Ça m'a rassuré, même si, à la base, c'est une villa adaptée pour huit personnes, disposant de quatre chambres avec salles de bain. Le tarif a été spontanément revalorisé en conséquence et j'ai dit d'accord.
Une erreur ? Oui, ça s'est très mal passé, j'ai retrouvé la villa sans dessus dessous. Bon, déjà, il y avait le problème des poubelles : tout était resté en plan. On est dans un pays où il faut les vider tous les jours. Là, j'ai retrouvé une quinzaine de sacs à l'intérieur et à l'extérieur, pas emballés, pas triées Même pour les éboueurs, c'est un manque de respect. Surtout, la plupart des meubles ont été abimés car brulés par des bougies qui ont fondu à même le bois. Le canapé était détruit, les méridiennes aussi Du meuble design d'une valeur totale de 7 000 euros avec les coussins par terre, les housses fabriquées exprès par une couturière enlevées et…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant