Yann Kermorgant : "Je ne pensais pas faire la fête sur la plage"

le
0

La gueule de bois est passée, le port de Bournemouth s'est vidé. Deux semaines après le sacre des Cherries, Yann Kermorgant revient sur le "graal" de sa carrière. Ou comment un international breton a définitivement rentabilisé son Erasmus.

Deux semaines après avoir remporté le titre en Championship, la fête est-elle retombée à Bournemouth ? Oui, forcément, tout s'est un petit peu calmé. On a vécu quelques jours complètement fous, mais aujourd'hui, tout le groupe est parti en vacances. Maintenant, on va préparer tranquillement la prochaine saison à partir de juin et on attend patiemment le calendrier.
Comment as-tu vécu le rassemblement sur la plage où 60 000 supporters étaient présents ? Très sincèrement, on ne s'attendait pas à ça. Même si notre public a été fantastique, on ne pensait pas voir autant de monde et je ne pensais même pas qu'on irait sur la plage pour faire la fête avec les supporters. Je m'attendais à un rassemblement dans le centre ville, et au lieu de ça, la plage était remplie. C'était un moment fantastique.
Contre Bolton deux jours plus tôt (3-0), on a aussi vu votre président craquer dans le vestiaire... Jeff Mostyn est comme ça. On savait qu'il était capable de ce genre de choses, tout peut arriver avec lui, il est incroyable. J'ai rarement vu un président aussi passionné par sa fonction et son club. Il est vraiment proche des joueurs, vient nous voir à tous les matchs, passe souvent à l'entraînement et a toujours le sourire. C'est vraiment une bonne personne.
Depuis 2011, le propriétaire est également un Russe, Maxim Demin, qui est arrivé avec deux collaborateurs au club. Est-ce que vous le voyez souvent ? Je crois que depuis que je suis arrivé (en janvier 2014), je l'ai vu deux fois lors des repas de fin de saison. C'est quelqu'un de beaucoup plus discret que le président, il est dans son rôle de propriétaire. Le owner est toujours plus discret que le chairman en Angleterre.
"Berbatov a un gros revenu et pas forcément le style de jeu que l'on met en place"Yann Kermorgant
Après bientôt sept saisons jouées en Angleterre, tu vas enfin découvrir la Premier League. Comment t'y prépares-tu ? Personnellement, la montée en Premier League est le graal de ma carrière. Quand je regarde ma carrière, ce n'était pas gagné…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant