Yamina Benguigui, ministre déléguée aux Français de l'étranger

le
0

PARIS (Reuters) - La réalisatrice Yamina Benguigui, qui s'est attachée dans ses oeuvres à dépeindre l'immigration maghrébine en France et à restituer son histoire, est la surprise du gouvernement où elle sera ministre déléguée aux Français de l'étranger

Née en France de parents algériens, âgée de 55 ans, elle est connue notamment pour le documentaire "Mémoires d'immigrés" (1997), le long métrage de fiction "Inch'Allah dimanche" (2001) et plus récemment la fiction télévisée "Aïcha" (2007), un succès d'audience.

Cette femme qui se présente comme "briseuse de silence et accoucheuse de mémoires" plaide dans ses oeuvres et milite pour la prise en compte de cette part de l'histoire de France, selon elle méconnue et même occultée, et de ses acteurs, qui ne sont pas assez écoutés, dit-elle.

Elle s'est engagée en politique à gauche aux municipales de 2008. Elue dans le XXe arrondissement conseillère de Paris, elle est depuis adjointe du maire socialiste Bertrand Delanoë, chargée des droits de l'homme et de la lutte contre les discriminations.

Avant la formation du gouvernement, elle avait signé sur le site du Nouvel Observateur un appel à François Hollande avec d'autres personnalités issues de l'immigration, dont les actrices Rachida Brakni et Isabelle Adjani, où ces femmes évoquaient leurs aïeules.

"Nous sommes aujourd'hui les héritières des pionnières de l'immigration devenues grand-mères, de ces 'oubliées' de l'Histoire. Elles ont accompli seules, le chemin de leur émancipation et elles ont su nous inculquer, à nous leurs filles, les valeurs de la république et de la laïcité, elles ont fait de nous des Françaises à part entière", lisait-on.

"Ces mères et ces femmes sont le pivot essentiel de l'équilibre républicain de la société. C'est pour cela que leur parole doit être écoutée et valorisée", ajoutait ce texte.

Pendant la primaire socialiste, Yamina Benguigui avait travaillé pour Martine Aubry. La réalisatrice a aussi des amitiés à droite, notamment avec l'ancienne ministre de la Justice Rachida Dati.

Thierry Lévêque, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant