Yamaha : Lorenzo inquiet pour la tenue des pneus à Austin

le
0

Alors que le Grand Prix d’Argentine a été marqué par les graves défaillances des pneus Michelin, qui ont contraint la direction de course à imposer un passage par les stands en course, Jorge Lorenzo a confié qu’il craignait une situation similaire à Austin.

A peine de retour en MotoGP que Michelin est déjà dans l’œil du cyclone. Manufacturier pneumatique unique du championnat en remplacement de Bridgestone, la marque française a vu ses produits faillir lors du Grand Prix d’Argentine, marqué par la délamination extrême du pneu arrière de Scott Redding. Face à cette situation dangereuse, la direction de course avait décidé d’imposer un passage par les stands à la moitié d’une course réduite à 20 tours pour éviter une dégradation dangereuse des gommes françaises. Et cela car la météo n’a pas permis aux pilotes de tester un pneu de secours à la structure plus dure.

Une semaine après cet incident, la MotoGP fait escale à Austin mais, à en croire Jorge Lorenzo, les problèmes ne sont pas réglés. « Cette situation avec Michelin est difficile car nous ne savons pas quels pneus ils vont nous fournir à Austin, qui est un circuit qui demande des pneus plus tendres qu’en Argentine. Pour des raisons de sécurité, ils pourraient amener des pneus plus durs encore que ceux utilisés en course à Termas de Rio Hondo, a déclaré le champion du monde en titre. C’est une situation difficile mais j’espère vraiment qu’on ne vivra pas une nouvelle fois ce qui est arrivé à Loris Baz en Malaisie et à Scott Redding. Mais cela ne dépend pas de nous, ça dépend de Michelin. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant