Yahoo! tente de rassurer avec des bénéfices meilleurs que prévu

le
0
Yahoo! tente de rassurer avec des bénéfices meilleurs que prévu
Yahoo! tente de rassurer avec des bénéfices meilleurs que prévu

L'ex-fleuron américain d'internet Yahoo! a annoncé mardi des bénéfices trimestriels meilleurs que prévu, de quoi rassurer un peu les investisseurs alors que le récent cyberpiratage de sa messagerie nourrit des inquiétudes sur son rachat par Verizon. Après une perte au deuxième trimestre, le groupe a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net de 163 millions de dollars, plus que doublé comparé à un an auparavant. Et le résultat par action hors éléments exceptionnels, la référence à Wall Street, est ressorti à 20 cents quand les analystes n'en espéraient que 14. Le chiffre d'affaires du groupe a progressé pour sa part de 6% à 1,3 milliard de dollars, un niveau conforme aux attentes, et le groupe a fait état de prévisions plutôt optimistes. Il table sur un chiffre d'affaires annuel de 5,06 à 5,10 milliards de dollars, dont 1,36 à 1,40 milliard sur le trimestre entamé début octobre, quand les analystes visaient jusqu'ici le bas de ces fourchettes.Le montant généralement utilisé pour évaluer la croissance de Yahoo! est toutefois celui des revenus qui restent, une fois déduits les montants reversés à des partenaires ("ex-TAC"), et ceux-ci ont encore plongé de 14% sur un an au troisième trimestre, à 858 millions de dollars.Cela n'a pas empêché la patronne Marissa Mayer de se dire contente des résultats, dans un communiqué."En plus de nos efforts continus pour renforcer notre activité, nous sommes occupés à préparer l'intégration avec Verizon. Nous restons très confiants, non seulement dans la valeur de nos activités, mais aussi dans la valeur que les produits de Yahoo! apportent à nos utilisateurs", a-t-elle ajouté.- Rassurer Verizon -Yahoo!, qui cherche depuis plusieurs années sans succès de relancer sa croissance, avait finalement accepté fin juillet de vendre son coeur de métier (à commencer par ses services et plateformes en ligne comme Yahoo News ou Yahoo Mail) à l'opérateur de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant