Yahoo! se vend à Verizon pour 4,8 milliards de dollars

le
0
Yahoo! se vend à Verizon pour 4,8 milliards de dollars
Yahoo! se vend à Verizon pour 4,8 milliards de dollars

Dans les esprits des « digital natives» qui ont grandi avec le numérique, Yahoo! fait partie des dinosaures de l'internet. Le pionnier américain a annoncé ce lundi être parvenu à un accord avec un autre géant des télécoms, Verizon pour lui vendre ses activités de coeur de métier (Yahoo News et Yahoo Mail en particulier) à hauteur de 4,8 milliards de dollars (4,3 milliards d'euros).

 

Le PDG de Verizon, Lowell McAdam a confirmé dans un communiqué que les activités de Yahoo! seraient intégrées dans la même division que celles d'AOL, autre ex-fleuron d'internet racheté l'an dernier, afin de créer « un groupe international de médias de premier rang et d'aider à accélérer nos revenus dans la publicité en ligne ».

 

Loin derrière Google

Ancien fleuron du Web, Yahoo! n'occupait plus en juin que la troisième place sur le marché des recherches en ligne depuis un ordinateur aux Etats-Unis avec 11,9% de part de marché, loin derrière Google (63,8%) et Microsoft (21,8%), selon les dernières statistiques de comScore. A l'échelle mondiale, la société Net Applications le même place en quatrième position (7,7% du marché), derrière Google (70,2%), Microsoft (11,3%) et le chinois Baidu (8,8%).

 

Yahoo! voit aussi sa part de marché s'effriter dans la publicité en ligne. D'après la société de recherche eMarketer, il a encaissé seulement 2,1% des dépenses de publicité en ligne l'an dernier, tous types d'appareils confondus, derrière Google (33,3%), Facebook (10,7%) et Alibaba (5,1%).

Une messagerie et des pages d'actualité

Yahoo! propose toute une série de services aux particuliers, notamment une messagerie, des pages d'actualités ou encore la possibilité de visionner des fichiers audio et vidéo en streaming. Entre ses différents sites, Yahoo! a attiré en juin 205,8 millions de visiteurs aux Etats-Unis, également en troisième position derrière Google (241,9 millions) et Facebook ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant