Yahoo! se restructure en attendant éventuellement de se vendre

le
0
La PDG de Yahoo!, Marissa Mayer, le 5 janvier à Las Vegas (Nevada).
La PDG de Yahoo!, Marissa Mayer, le 5 janvier à Las Vegas (Nevada).

La PDG du groupe, Marissa Mayer, a décidé de sacrifier sur l’autel de la réduction des coûts 1 700 salariés, soit 15 % des effectifs.

Réductions d’effectif et promesse de grands mouvements stratégiques. Au travers de ces annonces spectaculaires, la PDG de Yahoo!, Marissa Mayer, a tenté, mardi 2 février, d’abattre sa dernière carte pour sortir l’entreprise de l’ornière et tenter de s’accrocher à son poste. Plus de trois ans et demi après son arrivée, le groupe va de déboire en déboire au grand dam de ses actionnaires qui lui demandent aujourd’hui des comptes.

Mme Mayer a décidé de sacrifier sur l’autel de la réduction des coûts 1 700 salariés, soit 15 % des effectifs pour sauver ce qui peut être encore sauvé. Ces suppressions de postes s’ajoutent aux 1 800 déjà effectués en 2015. Les effectifs ne représenteront désormais que 42 % de ce qu’ils étaient en 2012, lorsque Mme Mayer a quitté Google pour Yahoo!. Face à un chiffre d’affaires qui se réduit comme peau de chagrin et à des concurrents redoutables comme Google ou Facebook, elle n’a plus d’autre choix que de tailler dans le vif.

Mme Mayer devenue « un obstacle » Yahoo! est pris en étau entre des recettes atones et des coûts d’exploitation en hausse. La situation est d’autant plus douloureuse que, dans le même temps, le groupe a réalisé 3 milliards de dollars d’acquisitions diverses pour tenter de relancer l’innovation, mais jusqu’à présent en vain. Celles-ci l’ont même obligé à inscrire des dépréciations d’actifs dans ses comptes. Il s’agit notamment de ses activités aux États-Unis, au Canada, en Europe et en Amérique latine ainsi que le réseau de m...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr



Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant