Yahoo! se renforce dans le mobile en achetant Flurry

le
0
Yahoo! se renforce dans le mobile en achetant Flurry
Yahoo! se renforce dans le mobile en achetant Flurry

Le groupe internet américain Yahoo! va se renforcer dans le mobile avec l'achat annoncé lundi de la société californienne Flurry, spécialisée dans l'analyse de données mobiles, notamment à des fins publicitaires.Yahoo! a refusé de divulguer les modalité financières de la transaction, mais le Wall Street Journal évoque de source proche du dossier un montant d'au moins 200 millions de dollars.Flurry, basée à San Francisco, avait commencé en 2008 à travailler avec des développeurs d'applications mobiles pour créer des outils d'analyse de l'usage de ces applications. Ceux-ci peuvent servir tant aux publicitaires pour déterminer où leur publicité est la plus rentable qu'aux développeurs pour optimiser leurs applications.La société affirme que plus de 170.000 développeurs utilisent désormais sa plateforme, et qu'elle rassemble des données provenant de 150 milliards d'accès à des applications mobiles par mois."Ensemble, nous améliorerons l'usage mobile de Yahoo! avec des produits plus personnalisés", et "des solutions publicitaires mobiles plus efficaces pour les marques", assure Scott Burke, chargé des technologies publicitaires du groupe internet, dans un message sur le blog officiel de Yahoo!."Le mobile est au centre de tout ce que nous faisons", rappelle-t-il.Yahoo! a fait du mobile une de ses priorités et revendique une croissance de 36% des accès à ses sites depuis un smartphone ou une tablette, avec 450 millions d'utilisateurs actifs au deuxième trimestre.Dans un message séparé publié sur son propre site, Flurry se réjouit à la perspective d'avoir "accès à davantage de ressources pour accélérer la fourniture de bons produits qui peuvent aider les développeurs à créer de meilleures applications, à atteindre les bons utilisateurs pour leurs applications et, encore plus important, à gagner de l'argent avec des applications".La directrice générale de Yahoo!, Marissa Mayer, avait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant