Yahoo s'offre une star de la télévision américaine

le
0
Yahoo s'offre une star de la télévision américaine
Yahoo s'offre une star de la télévision américaine

Le groupe internet américain Yahoo continue de muscler ses services d'information avec des recrutements de journalistes, en s'offrant lundi une star de la télévision américaine."Katie Couric rejoint Yahoo comme présentatrice internationale" et sera "le visage de Yahoo News" à partir d'une date non précisée de début 2014, a annoncé la patronne du groupe internet, Marissa Mayer, sur un blog officiel.Elle aidera Yahoo à développer sa couverture de l'actualité en direct avec une équipe de correspondants et réalisera des interviews pour le site d'information du groupe internet, précise l'entreprise dans un communiqué.Aujourd'hui âgée de 56 ans, Katie Couric est une figure de la télévision américaine. Elle a travaillé pour les trois grands réseaux télévisés du pays, commençant chez NBC avant de passer en septembre 2006 chez CBS où elle devient la première femme à présenter en solo les informations du soir. Depuis 2012, elle anime un talk-show sur ABC, "Katie", qui doit continuer parallèlement à ses activités chez Yahoo."Rejoindre Yahoo offre une opportunité formidable pour toucher les gens partout dans le monde en utilisant les outils avec lesquels ils consomment les médias aujourd'hui", a commenté Katie Couric dans le communiqué."S'informer est une habitude quotidienne de nos utilisateurs. Et Katie va travailler avec notre talentueuse équipe éditoriale pour être la pionnière d'un nouveau chapitre du journalisme en ligne", a indiqué pour sa part Marissa Mayer.Depuis son arrivée à la tête de Yahoo à l'été 2012, Marissa Mayer s'efforce de relancer sa croissance. Elle a notamment acheté toute une série de start ups pour recruter des "talents", moderniser certains services centraux du groupe comme sa page d'accueil et sa messagerie, et dit vouloir mettre l'accent sur le mobile, la vidéo et les contenus personnalisés. Elle a déjà pour cela recruté plusieurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant