Yahoo s'attaque au marché de la série télé

le
0
Yahoo s'attaque au marché de la série télé
Yahoo s'attaque au marché de la série télé

Et si le prochain «How I Met Your Mother» naissait sur Internet. C'est l'ambition du géant américain Yahoo qui se lance dans la bataille des contenus propres. Le groupe internet américain Yahoo, désireux de poursuivre son développement sur la vidéo en ligne, est donc sur le point de commander 4 «web-séries» originales, proches du format télévisé, pour alimenter sa plateforme, selon le Wall Street Journal. 

Yahoo ne se cantonnerait pas au format court, selon trois sources citées par le quotidien économique, en produisant quatre séries comiques, de 10 épisodes d'une demi-heure, avec un budget par épisode allant de 700.000 à quelques millions de dollars.

L'autoritaire PDG de Yahoo, Marissa Mayer, espère pouvoir présenter ses 4 projets le 28 avril prochain en marge du NewFront, un événement marketing organisé par le groupe afin d'attirer d'éventuels annonceurs.

Le Wall Street Journal indiquait la semaine passée que Yahoo était en discussions préliminaires en vue de racheter pour environ 300 millions de dollars le service de vidéo en ligne News Distribution Networks, qui l'aiderait à rivaliser avec YouTube, filiale de son concurrent Google.

Une contre attaque face au développement de Netflix

La vidéo est l'une des activités sur lesquelles la patronne de Yahoo! essaie de mettre l'accent pour relancer la croissance du groupe, et concurrencer Netflix et Amazon. L'arrivée de Netflix en France, diffuseur et producteur de contenus télévisés comme «House of Cards» ou «Orange is the New Black» mais également un énorme catalogue de films est annoncée pour septembre. Cette arrivée fait figure de serpent de mer pour le Paysage Audiovisuel Français. 

En France Dailymotion, diffuse déjà 4 séries anglo-saxonnes en exclusivité depuis septembre dernier dont l'excellente série britannique Top Boy. 

Top Boy - S01 E01 - Fabric of life - VOST par Top-Boy

Dailymotion a  été l'objet d'une tentative de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant