Yahoo!: Mayer a relancé la fréquentation mais pas les revenus

le
0
Yahoo!: Mayer a relancé la fréquentation mais pas les revenus
Yahoo!: Mayer a relancé la fréquentation mais pas les revenus

Marissa Mayer a fêté sa première année à la tête de Yahoo! en annonçant mardi un rebond du nombre de ses utilisateurs, mais cela ne suffit pas encore à relancer la croissance des revenus du groupe.Si elle peut revendiquer neuf acquisitions censées remettre "dans le coup" le groupe au deuxième trimestre, dont la plus prestigieuse a été celle à 1 milliard de dollars du site de blogs Tumblr, Mme Mayer a encore dû annoncer des résultats mitigés. Le groupe internet américain a en outre abaissé sa prévision de revenu annuel.Le bénéfice net du deuxième trimestre affiche certes un bond de 46% à 331 millions de dollars, et le bénéfice ajusté par action, qui sert de référence pour le marché, a dépassé de 5 cents la prévision moyenne des analystes, à 35 cents. Mais pour le site d'analyses 247Wallst.com, c'est probablement suite à d'importants rachats d'actions. Le chiffre d'affaires en revanche a baissé de 7% à 1,14 milliard de dollars. Une fois déduits les revenus versés à des partenaires (le chiffre d'affaires dit "ex TAC", très suivi pour les groupes internet), le recul est limité à 1%, à 1,07 milliard de dollars. Mais cela reste une déception pour les analystes qui espéraient qu'il reste stable.Le groupe a en outre dit tabler pour le troisième trimestre sur un chiffre d'affaires ex TAC entre 1,06 et 1,10 milliard de dollars, soit un peu en-dessous du consensus actuel du marché (1,12 milliard). Et pour l'ensemble de l'année, il attend désormais entre 4,45 et 4,55 milliards contre 4,5 à 4,6 milliards auparavant.Lors d'une vidéoconférence avec des analystes, Marissa Mayer s'est dite "encouragée par la performance de Yahoo! au deuxième trimestre", saluant la "stabilité" de l'activité et "d'énormes améliorations dans notre ligne de produits".La directrice générale a affirmé que cela se traduisait par des utilisateurs plus engagés, et surtout plus nombreux: la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant