Yahoo!: bénéfice du premier trimestre en baisse mais signes de croissance

le
0
Yahoo!: bénéfice du premier trimestre en baisse mais signes de croissance
Yahoo!: bénéfice du premier trimestre en baisse mais signes de croissance

Le groupe internet américain Yahoo! a dépassé les attentes du marché au premier trimestre où il a montré des signes de croissance, malgré un bénéfice net en recul de 20% à 312 millions de dollars, selon des résultats publiés mardi.Le bénéfice par action, qui sert de référence à Wall Street, a dépassé d'un cent la prévision moyenne des analystes, à 38 cents. Le chiffre d'affaires a reculé pour sa part de 1% à 1,12 milliard de dollars. Mais il progresse de 1% à 1,09 milliard en excluant les revenus reversés à des partenaires. Ce chiffre d'affaires dit "ex-TAC", très surveillé par le marché, dépasse même d'un poil le consensus, qui était de 1,08 milliard.La directrice générale du groupe, Marissa Mayer, a vu dans cette progression, la première enregistrée sur un premier trimestre depuis 2011, "un signe précoce et important de croissance dans notre coeur de métier".Cette interprétation semblait partagée à Wall Street, où l'action Yahoo! s'envolait de 7,80% à 36,88 dollars vers 20H45 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture.Pour le deuxième trimestre, Yahoo! table sur un chiffre d'affaires total de 1,12 à 1,16 milliard et ex-TAC de 1,06 à 1,10 milliard, selon des documents accompagnant la traditionnelle téléconférence d'explication avec des analystes.Marissa Mayer s'emploie, depuis son arrivée aux commandes à l'été 2012, à relancer la croissance de Yahoo!, en panne depuis plusieurs années. Elle a rénové une série de services du groupe, dont sa page d'accueil et sa messagerie, acheté une avalanche de startups et mis l'accent sur les contenus et le mobile."Avec le mobile comme axe de notre croissance future, nous sommes ravis de voir maintenant plus de 430 millions d'utilisateurs mobiles mensuels accéder aux nouveaux produits de Yahoo!", s'est félicitée la directrice générale mardi.Après le mobile, la vidéo en ligne semble désormais le prochain grand chantier de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant