Y a-t-il enfin un pilote pour sauver le Milan ? .

le
0
Y a-t-il enfin un pilote pour sauver le Milan ? .
Y a-t-il enfin un pilote pour sauver le Milan ? .

C'est un gros trou d'air que traversent les Milanais. Alors que tout le monde les voyait reprendre de la hauteur fin décembre, ils enchaînent, depuis cette date, les mauvais résultats. Le Milan est-il un cas perdu ou existe-t-il un pilote pour redresser l'avion ?

Après la défaite samedi soir, l'image a de quoi interpeller. Pippo Inzaghi refuse de parler à qui que ce soit. Il se réfugie dans le silence. Il annule également la conférence de presse d'hier. Une attitude plus parlante que n'importe quel autre débriefing n'aurait pu l'être. Pippo sait bien qu'à ce rythme-là, son temps est compté. Il est conscient également que son statut de légende ne lui offre qu'une immunité éphémère. Seedorf a testé avant lui et, effectivement, ça ne tient qu'un certain temps. Et selon la Gazzetta dello Sport (qui aime bien prendre de l'avance sur tout le monde), sa date de péremption a même été avancée au 27/01/15 après 22h. Soit ce mardi soir après le match de Coupe face à la Lazio. On parle bien entendu d'un scénario où le Milan se ferait sortir par les Romains. Mais est-ce qu'Inzaghi est vraiment le seul responsable ? Et est-ce qu'un autre peut vraiment faire mieux que lui ? Si oui, voilà les quelques possibilités qui circulent.

  • Mauro Tassotti, EasyJet Première hypothèse, et certainement la plus probable : l'actuel adjoint de Pippo Inzaghi. Il n'est pas cher, il est déjà sur place et il connaît bien la maison. Ce serait certainement la décision la plus sage possible (si on considère réellement qu'Inzaghi ne peut pas rester au club en cas de défaite). Mauro attend son tour depuis un long moment. Il avait certes déjà remplacé Allegri l'année dernière, mais on ne lui a jamais vraiment donné sa chance. Et puis, il y a la jurisprudence Di Matteo pour plaider en sa faveur. L'intérim, ça a parfois du bon. C'est temporaire, et parfois il peut y avoir de bonnes surprises au bout.

  • Luciano Spalletti, Aeroflot Deuxième option la plus raisonnable et la plus judicieuse : l'ancien coach de la Roma parti s'exiler depuis trop longtemps de l'autre côté du Caucase. Le chauve a déjà été contacté par les dirigeants du Milan cet été, mais il était encore sous contrat avec le Zénith Saint-Pétersbourg. Voilà donc une occasion formidable de le tester enfin sous les couleurs lombardes. Luciano est un gagneur. Un ambitieux. Un beau joueur. Et capable de s'adapter à toutes les situations, lui qui a connu toutes sortes de joueurs et de divisions. Un favori, sans aucun doute.

  • Cesare Prandelli, Alitalia L'ancien...







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant