Xynthia : un élu a été placé en garde à vue 

le
0
Quatorze mois après la catastrophe, la procédure judiciaire suit son cours.

Les pages se tournent pour les victimes de la tempête Xynthia. Dans le quartier de La Faute-sur-Mer où 29 personnes sont mortes noyées le 28 février 2010, les maisons sinistrées sont en cours de démolition. La procédure judiciaire entre, elle, dans une nouvelle phase. Après des mois passés à rassembler les documents d'urbanisme nécessaires à leur enquête, les gendarmes de la section de recherche d'Angers ont commencé à entendre les élus locaux qui ont autorisé la construction de pavillons dans ce quartier inondable situé sur d'anciens marais, sous le niveau de la mer.

Jeudi, Patrick Maslin, adjoint au maire et membre de la commission d'urbanisme, a ainsi été placé en garde à vue durant plusieurs heures, avant d'être relâché dans la soirée. Il n'a pas été mis en examen. Cet élu, qui préside l'office du tourisme de La Faute-sur-Mer, est aussi responsable d'une entreprise de construction. Il aurait, à ce titre, contribué à l'édification des lotissements

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant