XV de France - Wesley Fofana : « Essayer de battre le Federer du rugby »

le
0
XV de France - Wesley Fofana : « Essayer de battre le Federer du rugby »
XV de France - Wesley Fofana : « Essayer de battre le Federer du rugby »

Wesley Fofana, qui évolue au poste de centre dans le XV de France, est revenu en conférence de presse sur la tournée de novembre, qui s’annonce comme celle de tous les défis.

Wesley Fofana, comment va se dérouler cette tournée de novembre ? On va avoir une bonne semaine pour pouvoir travailler sereinement, sans la pression des matchs du week-end, donc pour l’instant tout va bien. Cette nouvelle convention permet justement d’avoir plus de temps avec l’équipe de France. Ressentez-vous déjà les bienfaits ? Je ne sais pas, je pense qu’on dira que c’est bien s’il y a les résultats derrière, mais pour nous, les joueurs, c’est sûr que c’est une meilleure chose. Il y a le problème des clubs, mais je pense que pour le joueur en lui-même, c’est mieux. Il y a peu de changements dans cette liste. Est-ce que vous avez l’impression que ce XV de France ressemble plus à un club ? C’est quand même assez différent d’un club, dans la manière de fonctionner. On est quand même un peu isolé de tout, mais c’est vrai qu’on voit bien qu’il y a de la stabilité, c’est ce que recherche le sélectionneur. Ça nous met dans de meilleures conditions, mais on n’a pas le droit à l’erreur, ça reste une sélection et il faut être le meilleur sur le terrain pour pouvoir rester.

Fofana : « Envie de prouver qu’on peut rivaliser avec ces nations-là »

Dans quel état d’esprit se trouve l’équipe de France ? Il y a déjà une forte envie de s’exprimer ensemble, je pense que ça fait l’unanimité. On a envie de prouver qu’on peut rivaliser avec ces nations-là, même si je pense qu’à l’heure actuelle, il domine la planète. C’est d’autant plus motivant pour nous de nous confronter à ses équipes. Et un peu de relancer la saison nationale, j’ai envie de dire. Y-a-t-il des domaines où vous êtes sûr de votre force ou avez-vous encore des incertitudes ? Il y avait certaines incertitudes par rapport à l’année dernière, on a donc mis l’accent là-dessus cette semaine : essayer de ne pas faire les mêmes erreurs. Mais il y a aussi des choses qui ont bien marché. Vous pensez à quels domaines en particulier ? Que ce soit en défense ou en attaque, il y a des choses qui sont très bien faites, sur lesquels on va s’appuyer. Après, je ne vais pas forcément vous les dire (rires). Il y a d’autres choses qui ont été moins bien exécutées, moins bien assimilées par les joueurs. Ce sont des choses sur lesquelles on va travailler.

Fofana : « C’est un gros challenge qui nous attend »

C’est une tournée à la fois excitante et inquiétante vu de l’extérieur… Peut-être, après ce sont les meilleurs matchs de rugby pour un joueur, donc forcément il y a beaucoup d’excitation, c’est un gros challenge qui nous attend. Après, ça reste un match de rugby, donc il y a forcément de la peur, de l’appréhension, mais c’est ça aussi qui fait le charme. Le premier match face aux Samoa est peut-être le match qui peut vous donner de la confiance, avant de monter en puissance face à l’Australie et la Nouvelle-Zélande… Ouais, on va dire que c’est un bon départ, on les connaît bien. C’est une équipe très costaude, qui joue aussi très bien au rugby, donc il ne faut surtout pas les sous-estimer et bien rentrer dans le match. Cette tournée de novembre est plus relevée que les années précédentes, est-ce une bonne chose ? Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, j’adore ce genre de défi. Après, c’est personnel, je ne sais pas comment le vivent les autres. Je préfère jouer contre la Nouvelle-Zélande que contre… Sans vouloir manquer de respect aux autres équipes…

Fofana « Mettre un coup d’arrêt à leur série »

Quel regard portez-vous sur les All-Blacks qui paraissent imbattables… Ce sont des joueurs qui jouent très bien au rugby, et très bien ensemble surtout. Il y a de fortes individualités au service du collectif, puissance 100. Ils sont très très forts dans tous les domaines, et ils sont capables de jouer n’importe où. Donc forcément, toute la planète les connait, et on sait très bien de quoi ils sont capables sur un terrain. Nous, on est là, pour, pourquoi pas, mettre un coup d’arrêt à leur série (18 victoires consécutives, nldr), et lancer notre saison, donc je vous le redis, : on est très excités de relever ce challenge. C’est un peu comme Federer à sa grande époque, il n’y a pas de suspens… Quand il rentre sur le terrain, on sait que ça va être très compliqué pour son adversaire… Oui, peut-être. Après, on verra bien, gagnants ou perdants, nous, on va tous donner, on va tout lâcher. On va essayer de battre le Federer du rugby, et si ça arrive, ça sera magnifique (rires).

Fofana : « La chance d’avoir une rotation assez efficace à Clermont »

Un petit mot sur le Top 14, qui est hyper relevé cette saison. Comment vous sentez-vous physiquement ? Est-ce que vous et vos partenaires êtes émoussés par ce début de saison ? Ça va. Après, je vais parler pour nous, car je ne sais pas ce qu'il se passe dans les autres clubs. On a la chance d’avoir une rotation assez efficace, de pouvoir tourner un peu et de se ressourcer. Il y a un nouveau centre clermontois en Equipe de France, souhaiteriez-vous être aligné aux côtés de Rémi (Lamerat) ? Ce n’est pas moi qui choisis. Je suis au service de l’équipe de France et Guy (Novès) fera ses choix. C’est une belle association à Clermont… Oui, ça fonctionne. On s’entend bien sur et en dehors du terrain. On a une très grosse complicité. Propos recueillis par C.R
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant