XV de France : Saint-André est " l'homme le plus peiné du monde "

le
0
XV de France : Saint-André est " l'homme le plus peiné du monde "
XV de France : Saint-André est " l'homme le plus peiné du monde "

Même si le traditionnel débrief de lendemain de match a été annulé, Philippe Saint-André s'est exprimé dans Télé Rugby sur TF1. Il assume son cuisant échec, mais demande également une révolution dans le rugby français pour aider les Bleus.

« Si c’était à refaire, je referais exactement la même chose ». Cette phrase, prononcée par Philippe Saint-André à ses joueurs dans le vestiaire après la débâcle contre la Nouvelle-Zélande, a de quoi faire réagir, au vu du terrible bilan de PSA à la tête des Bleus depuis quatre ans. Mais ce dimanche, dans Télé Rugby sur TF1, le désormais ex-sélectionneur a tenu à préciser sa pensée. « Je referais la même chose depuis le 5 juillet, c’est-à-dire depuis le début de la préparation, a, expliqué le coach. Les 31 joueurs et 18 membres du staff se sont investis énormément. On a tout fait pour rattraper notre retard. Mais je prends mes responsabilités, je les assume. C’est un sentiment d’échec, de honte en tant qu’entraineur, qu’ancien joueur. Il faut que le rugby français se remette en question. On est entre la 5eme et la 8eme place depuis quatre ans, et même avec une préparation de trois mois, on n’a pas pu rattraper ce retard ».

25 combats de boxe contre 40

Une fois de plus, la question du nombre de matchs disputés par les joueurs français est revenue dans le débat. « Culturellement, on très fort en mêlée. Or, la première mêlée a eu lieu à la 33eme minute. A un moment on aurait pu revenir à 9-10, mais on a voulu leur imposer du jeu et dès qu’on a perdu des ballons ils nous ont massacrés. Je suis l’homme le plus peiné du monde. Le rugby de très haut niveau, c’est un combat de boxe. Les Néo-Zélandais font 25 combats de boxe par saison, nos joueurs 30-40, et ils n’ont que trois semaines de vacances. Il faut se poser les vraies questions si on veut rivaliser pendant les Coupes du monde et entre les Coupes du monde. ». Philippe Saint-André a ensuite conclu son intervention en exprimant ses regrets par rapport au match contre l’Irlande dimanche dernier. « J’ai été très dur après l’Irlande, car on doit gagner ce match. Hier, les Néo-Zélandais étaient sur une autre planète. La grosse frustration, c’est la 2eme mi-temps du dernier match de poule. » Les Bleus auraient-ils évité une grosse déconvenue en quart de finale contre l’Argentine ? Rien n’est moins sûr...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant