XV de France - Philippe Saint-André : " La validation de leur investissement "

le
0
XV de France - Philippe Saint-André : " La validation de leur investissement "
XV de France - Philippe Saint-André : " La validation de leur investissement "

Juste après l'annonce du XV qui débutera face à l'Angleterre, Philippe Saint André a justifié ses choix en conférence de presse, du capitanat à Brice Dulin en passant par la charnière Parra - Trinh-Duc. Pour le professeur Saint-André, ce match à Twickenham doit valider les acquis de sa classe.

Philippe Saint-André n’a pas vraiment surpris, vendredi, en annonçant un XV largement remanié, considérant les blessures ou les méformes des titulaires, ainsi que le besoin d’observer les derniers prétendants à la liste définitive des 31 - qui sera dévoilée après les deux matchs face aux Anglais, le 23 août. « On a fait cette équipe par rapport au fait que ce sont eux qui ont le plus de préparation et je pense qu’il y a une bonne homogénéité » expliquait-il après l’annonce des quinze titulaires.

Lamerat et Dumoulin, concurrents complémentaires

Mais PSA a tout de même étonné par sa composition, en commençant par décaler Brice Dulin à l’aile. Une première pour l’arrière du Racing. « Il joue 15 mais il a une formation de trois-quarts aile, s’est justifié le patron des Bleus. Au niveau international, on a beaucoup d’arrières qui jouent trois-quarts, comme Ben Smith, le Néo-Zélandais. Il y a de plus en plus de jeu, de relance, sur les ballons longs... En sachant qu’on n’a que trois ailiers, deux arrières, dans une Coupe du Monde avec un match quatre jours après le premier, on n’est pas à l’abri de petits hématomes, de petites blessures. Donc c’était une solution que j’avais envie de tenter. » Autre inédit pour Philippe Saint-André, la titularisation de Lamerat et de Dumoulin, ensemble, au centre. Une façon de mettre en concurrence les deux derniers postulants à un ticket pour l’Angleterre en septembre. Le choix, aussi, de la complémentarité et de la fraîcheur. « Rémy Lamerat est en grande forme et il a commencé la prépa très, très tôt, donc il a toutes les qualités pour jouer à ce poste. Il était titulaire lors du dernier VI Nations mais il s’était blessé rapidement. Avec Dumoulin, on a une paire de centres complémentaires. A eux de s’investir, de jouer sans pression mais avec une énorme envie, de bien défendre, dans un stade magnifique. »

Le compte est bon

Ce 100ème Crunch sera aussi celui du bon compte. François Trinh-Duc et Morgan Parra, buteur samedi, fêteront ensemble leurs 50 et 60ème sélections respectives. La charnière favorite de l’ère Lièvremont se retrouve donc sous Saint-André, une première depuis 2013. Tandis que Dimitri Szarzweski honorera sa 80ème cape avec le brassard de capitaine. « C’est quelqu’un qui va porter le maillot avec le coq pour la 80ème fois, c’est quelque chose d’exceptionnel, a lancé, admiratif, son sélectionneur. C’est quelqu’un qui a l’habitude d’être capitaine du Racing. C’est un joueur qui donne toujours 100-150%, il a un état d’esprit extraordinaire. Il est arrivé au début de la préparation et ça a été un des leaders de ce groupe. A partir du moment où Dusautoir et Papé étaient absents pour ce match, c’était logique qu’il soit capitaine demain soir. ». Et même si cela faisait un moment que le talonneur n’avait plus enfilé la tunique bleue, son expérience du haut niveau sera cruciale aux yeux du patron des Bleus, dans un match qu’on annonce, logiquement, brouillon. « J’espère qu’on va prendre moins de points que la dernière fois (55-35 lors du dernier match des VI Nations), a-t-il souri. On connait les Anglais, on sait l’intensité qu’ils vont mettre mais je crois qu’on a des joueurs qui sont prêts, qui ont travaillé énormément depuis cinq semaines et demi. Demain ce sera la validation de leur investissement. Ce sera intéressant de voir si on est capable, et j’en suis sûr, de mettre de l’envie, de l’intensité, de se placer, de se replacer pendant 80 minutes ». Alors, le staff tricolore saura si le travail physique entrepris depuis cinq semaines a porté ses fruits.


Propos recueillis par Jean-François Paturaud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant