XV de France : Les Bleus impatients d'en découdre

le
0
XV de France : Les Bleus impatients d'en découdre
XV de France : Les Bleus impatients d'en découdre

Avant de recevoir les Anglais au Stade de France, samedi soir, certains des joueurs de l'équipe de France absents lors du premier test-match étaient en conférence de presse mercredi pour parler de leur première rencontre depuis la fin de la saison dernière. Une idée demeure dans toutes les têtes : rejouer !

« Ça fait super longtemps qu’on n’a pas joué un vrai match ! » C’est un Mathieu Bastareaud visiblement pressé de se mesurer à ses homologues anglais qui s’est présenté en conférence de presse, mercredi à Marcoussis. « Il y a de l’excitation, de l’appréhension aussi, a-t-il confié au parterre de journalistes présents. On a un peu peur d’avoir le souffle court ou d’avoir perdu nos repères, mais c’est comme le vélo : ça ne s’oublie pas ! » Si le XV de France a débuté ses matchs amicaux par une défaite samedi dernier (19-14 face aux Anglais), le groupe qui débutera à Paris sera cette fois complètement différent. Philippe Saint-André l’a confirmé cette semaine, « il y aura une revue d’effectif ».

« On est là pour jouer »

Une annonce qui devrait profiter à ceux qui n’ont pas joué la semaine dernière et qui ont hâte d’en découdre. « Ça fait presque deux mois qu’on se prépare, déclarait ainsi Yoann Huget, tout impatient de retrouver le Stade de France. On a envie de voir où on se situe. Pour cela, il faut jouer des matchs. Et oui j’ai envie de débuter ce week-end ». Et qu’importe si l’ailier s’expose à des blessures. « On est là pour jouer les matchs quels que soient les risques encourus, a lâché le Toulousain. Ça fait partie du sport de se blesser. On n’est pas là pour calculer, on est là pour jouer ! »

La liste des 31 dans toutes les têtes

« On a tous des fourmis dans les jambes », a confirmé Frédéric Michalak. Celui qui devrait être aligné d’entrée face au XV de la Rose sait que la sélection finale de PSA n’est pas loin : « On est tous en danger. L’équipe de France n’appartient à personne ! » Mais, malgré l’urgence de la situation, les Bleus ne s’affolent pas et veulent d’abord soigner leur match face aux Anglais. « Pour ce match là, la victoire est obligatoire, prévient même Bastareaud. C’est en France, on se doit de gagner chez nous. Si on veut aborder la Coupe du monde avec de la confiance, il faut gagner. Ça peut être un match référence pour nous ».

Yannick O’Conor avec Cédric Rouger

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant