XV de France : Le Roux, Parra et Dumoulin face aux Blacks

le
0
XV de France : Le Roux, Parra et Dumoulin face aux Blacks
XV de France : Le Roux, Parra et Dumoulin face aux Blacks

Philippe Saint-André a dévoilé jeudi midi la composition du XV qui défiera la Nouvelle-Zélande samedi à Cardiff (Pays de Galles) en quarts de finale de la Coupe du monde. Trois changements par rapport à l'équipe battue dimanche dernier par l'Irlande : Le Roux, Parra et Dumoulin remplacent respectivement Chouly, Tillous-Borde et Bastareaud.

Alors que son équipe est loin d’avoir donné satisfaction - c’est le moins que l’on puisse dire - dimanche dernier contre l’Irlande (défaite 9-24), Philippe Saint-André a décidé d’apporter seulement quelques retouches dans le XV de départ qui va désormais se coltiner la Nouvelle-Zélande en quarts de finale de la Coupe du monde. Trois précisément. Autant dire que les trois joueurs écartés après la déroute irlandaise prennent aujourd’hui de plein fouet la responsabilité de la défaite face au Trèfle. PSA aurait tout aussi bien pu reconduire le même XV, histoire de mettre ses joueurs face à leur destin, eux qui s’étaient mis dans la mouise en cédant contre l’Irlande. Le sélectionneur des Bleus auraient pu aussi renouveler plus profondément son équipe de départ pour sanctionner une production insuffisante face aux Irlandais. Il a finalement fait de l’entre-deux. Comme souvent.

En troisième ligne, Damien Chouly sort du XV et prend place sur le banc. Moins aérien et moins souverain en touche, Bernard Le Roux (26 ans, 22 sélections) lui est préféré pour aller au combat. Plus rugueux, plus endurant, plus gratteur, le troisième ligne du Racing sera à coup sûr à la pointe du combat en compagnie de Dusautoir, Picamole, Maestri et Papé. En n°9, Morgan Parra (26 ans, 65 sélections), qui a pourtant raté son entrée contre l’Irlande, revient en grâce aux dépens de Sébastien Tillous-Borde, même pas remplaçant. PSA, pourtant pas totalement convaincu par le Clermontois, souhaite probablement mettre d’entrée un demi de mêlée plus aboyeur et meneur pour guider la révolte tricolore. Enfin, au centre, Mathieu Bastareaud est écarté (le Toulonnais est remplaçant) au profit du joueur du Racing 92 Alexandre Dumoulin (26 ans, 7 sélections). Objectif, plus de vitesse et du jeu au pied plus fiable.

Juste après l’annonce de sa composition d’équipe, Philippe Saint-André a livré son sentiment à l’approche du match. « C’est pour jouer des matchs comme cela que l’on s’entraîne depuis l’école de rugby. C’est un événement exceptionnel pour les joueurs et pour nous (ndlr : le staff). On se prépare à un gros, gros, gros combat samedi. Il va falloir améliorer notre conquête, prendre plus d’initiatives, surtout individuelles, et mettre un combat énorme et une intensité extrême. Et comme disait un ancien : ‘‘ La Nouvelle-Zélande ne perd jamais, mais des fois on arrive à les gagner ’’. »

Le XV de France pour débuter face à la Nouvelle-Zélande
Spedding - Nakaitaci, Dumoulin, Fofana, Dulin - (o) Michalak, (m) Parra - Le Roux, Picamoles, Dusautoir (cap) - Papé, Maestri - Slimani, Guirado, Ben Arous

Remplaçants : Szarzewski, Debaty, Mas, Chouly, Nyanga, Kockott, Tales, Bastareaud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant