XV de France / J.-C. Skrela : " Qu'ils aient vraiment confiance en ce qu'ils font "

le
0
XV de France / J.-C. Skrela : " Qu'ils aient vraiment confiance en ce qu'ils font "
XV de France / J.-C. Skrela : " Qu'ils aient vraiment confiance en ce qu'ils font "

Ancien sélectionneur de l'équipe de France et finaliste de la Coupe du monde 1999, Jean-Claude Skrela estime que le XV de France a réussi son entrée dans ce Mondial anglais. Mais il aimerait aussi que les Bleus " se libèrent un peu " dès mercredi contre la Roumanie.

Jean-Claude Skrela, qu’avez-vous pensé de ce premier match du XV de France face à l’Italie ?
C’est un très bon résultat. Battre l’Italie, c’est déjà mettre un pied en quarts de finale. Maintenant, il faut assurer les deux matchs suivants et battre l’Irlande. Je pense que c’est une bonne entrée. Ça donne confiance pour entrer dans la compétition.

Qu’est-ce qui a marché et qu’est ce qui a moins bien fonctionné selon vous dans le jeu des Bleus ?
Ce qui a marché, c’est l’état d’esprit, l’envie d’imposer leur jeu, le défi physique, la mêlée, la défense, qui a été performante. Si on veut mettre un peu de poil à gratter, ce qui n’a pas marché, c’est la continuité du jeu et la vitesse d’exécution. Il y a des en-avant et des pertes de balle qui ont nui aux enchaînements et à la vitesse.

Il y a toujours un problème dans la finition…
Oui, oui. Il faut qu’il profite des matchs qui viennent face à la Roumanie et au Canada pour soigner le contenu et se lâcher. Ce qui serait bien, c’est que le résultat soit la conséquence de la qualité du jeu produit et non pas utiliser uniquement les fautes de l’adversaire, même si c’est le XV de France qui fait faire des fautes à l’adversaire. Il faut qu’ils se libèrent un peu. Ils sont entrés dans la compétition par une victoire, maintenant il faudrait qu’ils aient vraiment confiance en ce qu’ils font.

Deux piliers qui marquent les essais face à l’Italie, est-ce embêtant ?
Non ! Je ne crois pas que ce soit embêtant. Les piliers, ils étaient là pour conclure. Sur l’essai de Slimani, c’est bien que le soutien soit là. Sur le deuxième, il y a une épreuve de force et de pick and go, c’est Mas qui marque je trouve que c’est bien. Après, ce serait bien d’en marquer d’autres sous d’autres formes de jeu.

Pour Skrela, Grosso ressemble aux ailiers fidjiens

Dans cette recherche de la finition, la blessure et le forfait d’Huget sont un gros coup dur…
De toute façon, la blessure d’un joueur, c’est toujours un coup dur. Je me rappelle, en 1999, on avait perdu Thomas Castaignède, Califano, Carbonneau, Thomas Lièvremont… L’équipe doit être prête mentalement. On sait qu’il va y avoir des blessés dans une compétition. Celui qui vient remplacer Huget est un très bon joueur…

Justement, Rémy Grosso, vous le connaissez très bien en tant que manager général de l’équipe de France à VII.
C’est un puncheur ! C’est quelqu’un qui a bien muri, un véritable ailier un peu différent de Yoann Huget qui est beaucoup plus félin. Grosso est capable de venir jouer un peu partout dans la ligne. Il ressemble à ces ailiers fidjiens costauds, genre Naholo. C’est un finisseur et un marqueur. S’il arrive à s’intégrer, s’il n’est pas trop pris par le stress et par l’enjeu, je crois qu’il pourra apporter beaucoup à l’équipe de France. C’est un garçon très cool, un peu chambreur. Je pense qu’il s’intégrera très vite car c’est un charmant garçon et un super joueur. J’ai passé trois semaines avec lui, il a été exceptionnel comme tous les autres joueurs.

Mercredi, c’est la Roumanie, quatre jours après le premier match…
L’équipe a changé. Je crois que la Roumanie… (il hésite), il faut faire preuve d’humilité et de respect mais, à moins que la France déjoue, la Roumanie n’a pas le potentiel d’une équipe venant poser des problèmes à l’équipe de France. L’équipe de France qui va jouer demain, je la sens capable de pratiquer le jeu dont on a parlé précédemment. Vraiment ! Elle sera très concentrée et portée sur une forme de jeu différente. Les Bleus qui affronteront la Roumanie ont moins de puissance que ceux qui ont joué samedi mais ils ont beaucoup plus de dynamisme et de vitesse. Et puis ils voudront gagner leur place pour la suite.

Skrela et le « caractère extraordinaire » des Japonais

Pensez-vous que certains joueurs peuvent menacer les « titulaires » ?
Je ne sais pas. Ce dont je suis sûr, c’est que certains vont les bousculer. Deuxièmement, il peut y avoir des pépins ou des baisses de régime et il faut se placer comme remplaçant potentiel.

Comment avez-vous vécu l’exploit accompli par le Japon face à l’Afrique du Sud ?
Je l’ai aussi vécu à l’époque où on a réalisé le Grand Chelem. Tout à coup, l’Italie qui arrive nous bat et j’ai connu à peu près la même humiliation. Et on voit ce qu’est devenu l’Italie après. Les Japonais il ne faut pas les prendre de haut. Ils jouent beaucoup, ils ont beaucoup de Néo-Zélandais chez eux, ils ont deux superbes entraîneurs, ils ont quand même un potentiel intéressant et un caractère extraordinaire. Je trouve que c’est bien, j’ai adoré qu’ils gagnent. Et il y en aura d’autres des surprises. Le pays de Galles peut battre l’Angleterre.

Les Japonais peuvent-ils confirmer ?
S’ils battent l’Ecosse (ndlr : mercredi, à 15h30 à Gloucester), ils sont en quarts de finale. Oui, je pense qu’ils peuvent.

Les Blacks sont-ils si forts ?
Oui, oui ! Ce sont aussi les Argentins qui sont bons et très intelligents. Les Blacks, même s’ils ont joué à treize à un moment ils ont toujours eu confiance en leur jeu et ils n’ont jamais paniqué. Ils arrivaient, ils avaient le décalage horaire, ils n’avaient pas rejoué depuis l’Australie il y a un mois… Vous allez voir quand ils vont se mettre dans le rythme !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant